Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blueberry Jones
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 16/09/2016
Localisation : NY

Feuille de personnage
Âge: 40
Métier: Justicier solitaire
Particularité: Cowboy

MessageSujet: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Lun 10 Avr - 16:31



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Howard Rose




Faut pas croire que parce que j’me suis installé chez elle, ça signifie que j’vais perdre mes vieilles habitudes ou cesser mes petites rondes. Et l’une d’elles me mène régulièrement du côté d’un antiquaire, Sidney Padma. Le vieil érudit me connait de longue date, ouais même assez longue pour que je sache que sa nature est tout sauf humaine. Quoi exactement, je l’ignore mais disons qu’à partir du moment où il m’est sympathique, je me fiche un peu de savoir ce qu’il est.

Notre histoire date du temps où mes colts ont disparu. Ce n’est pas faute de les avoir cherchés partout, sans avoir aucune piste en particulier ce qui a rendu la tâche encore plus compliquée. Mon seul avantage finalement, c’était que je savais ces armes assez rares pour que si elles réapparaissaient au grand jour, on les repèrerait aussitôt. C’est pourquoi à l’époque je m’étais adressé à Sidney.
Sauf que plus personne n’en a entendu parler, plus jamais. Sidney connait des amis qui connaissent des amis et etc…. mais aucun d’eux n’a jamais eu sous les mains les colts gravés du B et du J. Avec les années j’ai fini par me résigner. Sid m’a retrouvé de nouveaux colts de bien moindre qualité que les anciens mais utilisables ce qui pour la marchandise qu’il vend dans sa boutique d’antiquités, est tout de même remarquable.

Comme souvent quand je rentre dans sa boutique dont la cloche tinte à mon passage, je le trouve soit occupé à dépoussiérer un vieux truc, soit à tenter de réparer… un autre vieux truc. C’est un peu comme un rituel entre nous. Sid daigne abandonner ses petits travaux pour venir me donner une chaleureuse poignée de main. Il sait que je fais partie de ses clients très particulier et surtout lui, il aimerait bien les voir au moins une fois ces colts !

Et en principe, le petit rituel des saluts s’arrête à ça, à un comment vas-tu depuis tout ce temps, etc mais là… Là j’ai vu son visage s’illuminer en me voyant, lâcher aussitôt tout ce qu’il avait en main pour accourir vers moi et me prendre la main des deux siennes :


- Blue !! j’ai une très bonne nouvelle pour toi ! Quelqu’un les a vu !

Depuis tout ce temps, j’ai un peu de mal à croire qu’on cause bien de mes colts. Je lui fais répéter et il m’explique l’histoire. Des amis de ses amis de ses amis ont dit avoir vu un type qui possédait deux colts, exactement du même type que les miens. Et le fait était d’autant plus remarquable que ça ne fait pas longtemps que c’est arrivé. Au jour d’aujourd’hui, on ne voit plus personne se balader dans la rue avec des armes aussi anciennes, enfin sauf moi…

Donc voilà….. depuis le temps, il semblerait que j’aie enfin retrouvé sa trace. La trace du sale type qui m’a volé mes flingues ! Ce qui m’a amené finalement jusqu’ici, dans ce bouge trop bruyant, mais pas sans intérêt. Ce qu’ils appellent une boîte de nuit, avec bordel inclus, enfin c’est ainsi que je l’ai compris. Et le bordel justement il se trouve à l’étage. Tant mieux parce qu’ici la musique est juste insupportable. A l’entrée les gars ont voulu me faire des histoires à cause de ma tenue, puis j’les ai entendu parlé de chippendale et ils m’ont laissé passer finalement non sans s’marrer entre eux. Ils auraient mérité une bonne paire de claque, mais j’ai autre chose à faire, et quelque chose de plus important que de corriger deux petits merdeux.

Je monte donc à l’étage et là, y’a la fille qui me demande quel genre de ticket j’veux. Encore des embrouilles en perspective. Finalement j’lui file tout l’argent qu’j’ai sur moi, en espérant que ça en vaille la peine et je me glisse dans une des alcôves entièrement capitonnée de moquette pour m’y faire le plus discret possible, espérant que le mec soit de sortie ce soir.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 22/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 101 ans
Métier: Voleur et "contrebandier"
Particularité: lien

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Mer 12 Avr - 11:11



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Blueberry Jones


-Salut Jack ! Je peux entrer ?

J’avais fait un grand sourire au sorteur du Lust, Jack. J’avais la certitude de pouvoir, ce soir, passer une bonne soirée. Et, pourquoi ? Parce que j’avais largement assez d’argent pour un ticket rose. J’avais chopé le pactole, hier, en allant voler une sorcière aussi vieille que le monde. J’ai trouvé tout un tas d’artefact qui m’avait rapporté pas mal d’argent.

J’aimais mon boulot.

-Salut Howard ! Ouais, vas-y, entre ! Passe une bonne soirée !


J’étais entré dans le Lust. Il était déjà tard et la musique envahissait l’endroit faisant bouger les gens venus en masses pour s’amuser. C’était mon but à moi aussi ça, m’amuser ! C’est pour ça que j’étais monté à mon étage favori. Celui où j’acquerrais mon ticket rose pour une petite séance privée.

A l’étage, je passai devant la fille des tickets. J’oublie toujours son nom. Mais c’est pas grave. Je lui offre, quand même, mon plus beau sourire charmeur.

-Alors. Quel ticket, ce soir, Howard ?, dit-elle en me rendant mon sourire.

Le choix n’était pas bien difficile.

-A ton avis, dis-je toujours souriant et en sortant les dollars qu’il fallait pour payer mon ticket rose. Ah et ajoute avec ça un ticket pour les shows public… Ça sera le dessert.

Elle rigola et sorti les fameux tickets avant d’encaisser l’argent. Elle me fit un clin d’œil en me souhaitant une bonne soirée. Je lui rendis le clin d’œil et allait « consommer » mon ticket avec ma strip-teaseuse favorite.

Elle s’était démenée ce soir, la jolie Carla. De quoi me faire passer une bonne soirée après tout le travail que j’avais abattu hier.

Je sortis du salon privé pour repasser devant les alcôves bien aménagées du Lust. Je m’étais étirer après avoir maté un bon strip-tease rien que pour moi. Et un peu plus que ça d’ailleurs… J’étais pote avec le patron alors il pourra me le pardonner… Je ne prête pas vraiment attention au beau monde qui s’amuse parce que mon regard est directement posé sur les strip-teaseuses qui danse avec professionnalisme sur le pool dance. Je m’assieds nonchalamment sur un siège pour regarder le spectacle. Jusqu’à ce que ma Faim me rappelle à l’Ordre… Je soupirai. Déjà ? Ok, je ne m’étais pas encore nourri aujourd’hui mais ce n’était pas une raison pour que mes besoins de vampire viennent me rattraper maintenant alors que je m’amuse à mater…  

Et ben si… Il semblerait que si… Je me levai pour sortir du Lust en faisant un dernier clin d’œil à la fille des tickets. J’étais sorti du bâtiment quelques instants après. Il me fallait une victime. Un SDF pour changer… J’avais marché dans la rue jusqu’à bifurquer dans une ruelle où j’ai l’habitude de trouver des proies potables. Ce soir, il y en avait une de proie. Je n’étais pas bien sûr d’avoir la patience de l’attaquer la surprise pour pouvoir le laisser en vie. Ma Faim était venue tellement subitement que je ne crois pas être capable de me la jouer tactique.

Je regarde à gauche et à droite. Personne. Je m’approche du SDF qui relève la tête et je plante mes canines dans son cou. Je me nourris de son sang qui apaise directement ma faim. Ce n’est qu’une fois repu que je le lâchai. Un mort de plus à New York… Un mort de plus par ma faute dans le Bronx. Je sorti un couteau de ma poche pour égorger le pauvre homme mort. Ça fera moins meurtre de vampire maquillé de la sorte.

Après mon repas, je repris la route, à pied, vers chez moi.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry Jones
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 16/09/2016
Localisation : NY

Feuille de personnage
Âge: 40
Métier: Justicier solitaire
Particularité: Cowboy

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Dim 16 Avr - 10:02



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Howard Rose




J'attends depuis pas très longtemps quand je le vois arriver. On m'en avait donné le signalement, lequel je me disais m'aiderait à le repérer facilement, mais je n'en ai pas eu besoin finalement. J'ai retiré mon chapeau histoire de ne pas trop me faire remarquer et là en le voyant, en voyant sa tête au milieu des autres clients, de face un instant et de profil tandis qu'il s'assied, j'ai un geste machinal pour me cacher le visage sous mon chapeau. Au lieu de quoi je me recule plus encore dans l'ombre de mon alcôve pour l'observer, le regard plissé par la colère. Alors c'était lui ! C'était ce petit merdeux qui m'a volé mes colts ! Je dois prendre sur moi pour ne pas lui sauter dessus là tout de suite, devant tout le monde et lui faire la peau. Punir ce sale petit voleur. Sauf que non, si j'tiens à retrouver mes flingues, j'vais devoir la jouer fine.

Comment aurais-je pu oublier cette coupe de cheveu improbable ? Un petit punk ou dans le genre. Non je n'ai rien oublié de ce qui s'est passé ce soir là. C'était dans les années '80, le gars m'avait abordé dans un bar alors que j'étais venu boire un verre pour faire descendre la tension, tout ça parce qu'une équipe de crétins m'avaient tiré de mon lit et que j'avais été obligé de les menacer de mes B&J. Je leur avais fait mon petit numéro de la balle ricochet. Ouais la super balle ricochet. Je réalise à cet instant que ce type m'a sans doute suivi depuis ce coin de rue et qu'il a assisté à toute la scène. Ou peut-être pas. Sid m'a dit que ces colts avaient une valeur incroyable, au delà de leurs capacités particulières.

Peu importe, cette fois je le tiens, et je vais bientôt récupérer mes B&J. Je l'observe à mater la danseuse qui se tortille, oubliant tout le côté affriolant du spectacle pour ne me concentrer que sur lui, tout en me souvenant de comment il m'avait baratiné à l'époque, sur le fait qu'il était dans l'armée et qu'il s'y connaissait en arme. Ca aurait dû me mettre la puce à l'oreille ! Au lieu de quoi je me suis laissé embourber dans l'alcool et après du coup j'ai oublié cet épisode. Mais tout me revient aujourd'hui. Il avait été captivé par mes colts et moi comme un crétin d'coq orgueilleux, je lui en avais vanté les qualités. Bordel de con que j'étais ! Si j'm'étais douté !

Soudain il se casse. Nom de Dieu, pas question qu'il m'échappe cette fois encore. Je lui file le train, ayant à me dépêtrer d'une fille qui veut absolument se coller à moi pour me faire des propositions. Je la repousse un peu brusquement. Elle va me faire perdre de vue mon voleur ! Je retrouve sa trace au moment où.... BORDEL de putain d'merde ! En plus c'est un assassin ! Quand j'le vois égorger ce pauvre type, il est trop tard. Je passe à côté du cadavre, avec un regard glacial et plein de colère. Un voleur doublé d'un assassin, j'ai tiré l'gros lot ! Je reprends ma filature, essayant de rester le plus discret possible avant de piler tandis que je le vois entrer dans une baraque. Ok, t'es grillé mon pote ! Je sais où t'habite. Je me poste dans un coin, afin de voir les fenêtres de la maison, attendant de voir ce qu'il va faire, quand il va sortir. Il faut d'abord que je retrouve les colts et ensuite je le cueillerai.  


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 22/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 101 ans
Métier: Voleur et "contrebandier"
Particularité: lien

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Lun 17 Avr - 13:27



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Blueberry Jones


J’étais rentré chez moi. Le soleil n’était pas encore prêt de se lever mais j’avais déjà bien profité de la soirée. Un tour au Lust et un bon repas. Genre soirée tranquille on ne fait pas mieux.

Je m’installai dans mon fauteuil devant ma télévision que j’allumai sur la chaîne des informations en continues. Il n’y avait jamais rien de bien intéressant pendant la nuit à la télévision… C’est le problème quand tu vis, depuis des années, en décalage total avec ce monde. Je regarde un moment la télé sans vraiment y faire attention. Jusqu’à ce que mon GSM ne se mit à sonner. Je le sortis de ma poche et constatait que j’avais un message d’un de mes « potes » vampires.

Andrew a écrit:
Mon colis… Dans 10 minutes. Près du marché noir…

En fait, c’était plus un client qu’un pote… Et il voulait son coli que j’avais volé il y a deux jours en avance. Je soupirai. J’étais bien posé devant ma télé après une bonne soirée et voilà que j’allais devoir ressortir… Si ce petit déplacement n’allait pas me rapporter 500 dollars, je crois que je l’aurais envoyé paitre. Je me levai nonchalamment de mon divan et m’approchai de mon armoire où se trouvaient tous les objets volés qui devaient être vendus à un moment où à un autre. Je sortis de cette armoire une fiole où se trouvait une potion de paralysie que j’avais volée à une sorcière spécialiste des potions. Une vieille rombière qui m’avait donné du fil à retordre.  Je mis la fiole dans la poche de ma veste avant de m’avancer vers le tiroir à clé où je trouvais mes Colts. Je l’ouvris… Réfléchis deux minutes… Et décidai de m’en passer. Je ne crois pas qu’Andrew me fera un sale coup. C’est pas spécialement son genre. Je refermais le tiroir, le fermant à clé.

Je repris mon GSM et envoyai un message à Andrew :

Howard a écrit:
J’arrive dans 15 minutes

Il voulait le coli dans 10 minutes. J’allais le faire attendre un peu. J’aimais pas qu’on me donner des ordres. Surtout venant d’un vampire qui a la moitié de mon âge. Je sortis de ma baraque et pris ma voiture pour me diriger vers le point de rendez-vous.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry Jones
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 16/09/2016
Localisation : NY

Feuille de personnage
Âge: 40
Métier: Justicier solitaire
Particularité: Cowboy

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Mar 18 Avr - 23:29



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Howard Rose




 Je veille à ne pas trop le serrer, à bien laisser de la distance entre nous pour qu’il ne se doute pas de ma présence. Et nous avançons ainsi à travers les rues du Bronx, au cœur de la nuit, au cœur de la ville, jusqu’à atteindre un quartier plus tranquille et quand je le vois qu’il pousse une porte, je me dis que je touche au but.  

J’attends un moment, surveillant les lumières aux fenêtres et au moment où je me décide à m’approcher, je vois les lumières qui s’éteignent. Juste le temps de reculer dans l’ombre d’un buisson et je le vois qui quitte la maison quelques minutes plus tard. Merde, il se casse. Là j’hésite. Qu’est-ce que je fais ? Je lui file encore le train ? Ou j’attends ? Quand je le vois entrer dans une voiture, la réponse s’impose d’elle-même. Même avec Lucky, j’pourrai pas le suivre.

Alors je me dis que j’vais avoir là, l’occasion d’aller chez lui pour fouiner un peu. Qui sait ? Avec un peu de chance, j’pourrai mettre la main sur les colts. J’avance prudemment en direction de la maison, surveillant les alentours et qui sait, le retour de mon voleur. Dans ce cas, vaudrait mieux que je m’dépêche un peu.

Je pousse la porte qui bien sûr est verrouillée. Bon…. J’hésite quelques secondes avant de donner un coup d’épaule dans cette dernière. A mon époque, nulle porte n’aurait résisté à mon coup d’épaule, mais là c’est mon épaule qui ne résiste pas à ce coup-là. J’hésite à recommencer. Au lieu de l’épaule cette fois, je balance un violent coup de pied dans la porte. Mais c’est toujours 1-0 pour la porte. Et moi qui grimace de douleur.


- Putain de merde, tu vas t’ouvrir oui ???

Là je jette un coup d’œil autour de moi, je sors un de mes colts, ceux qui ont remplacé B&J et je tire dans la serrure. Là plus de problème, la porte s’ouvre comme une lettre à la poste. Je rentre, jette un regard circulaire et très vite, me mets à fouiller la pièce sans faire mine de ne pas laisser de trace. Rien à foutre, je vire tout par terre, je vire les coussins du canapé, vire les bouquins sur les étagères, les vases, les bibelots, je mets la grosse pagaille avant de laisser tomber mon regard sur une armoire. Je plisse les yeux, et je force la serrure d’un coup de crosse, elle cède sans problème et je me retrouve face à un tas de fioles et d’objets étranges qui m’arrachent une grimace. Je regarde bien partout mais pas de trace de mes colts.

Alors je me retourne et là mon regard tombe sur le tiroir du bureau. Mon flair me dit que j’ai touché dans le mil, surtout vu la serrure. Bien sûr il est fermé à clef. Je fais un détour par la cuisine où j’pique un de ces couteaux à découper et j’reviens pour à l’aide de la lame faire sauter la serrure. Il a suffit d’un bon coup de poing et là, le miracle ! Mes flingues ! Ils sont là !!! Ma joie est immense et je m’empresse de les saisir, ressentant à nouveau le plaisir de les tenir en main, et eux aussi ont enfin retrouvé leur véritable propriétaire ! Après plus de trente ans ! J’y croyais plus mais ils sont bel et bien là au creux de mes mains.

Bon à présent, il est temps de faire payer à ce sale voleur. Indifférent au véritable bordel que j’ai foutu, je m’installe dans l’ample fauteuil de bureau face à l’entrée, et j’attends le retour de mon voleur, les flingues pointés dans sa direction.


- Tu peux venir à présent mon coco ! Je t'attends !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 22/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 101 ans
Métier: Voleur et "contrebandier"
Particularité: lien

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Ven 21 Avr - 13:42



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Blueberry Jones


Andrew m’attendais au coin d’une rue à quelques pas du marché noir qui battait son plein à cette heure. Je sortis, discrètement de ma poche la fiole qu’il désirait tant. Il la tourna dans tous les sens.

-Tu as sûr que ça marchera ?, demanda-t-il stressé et sceptique.

Andrew était jeune. Il ne s’y connaissait pas en potion et avait déjà pas mal d’ennemis parmi ses semblables. Je crois que, sur ma vie de vampire, je n’avais pas réussi à me faire autant d’ennemis qu’Andrew. Pourtant, j’étais quand même doué pour m’attirer l’antipathie des autres. Une petite arnaque et on te détestait dans ce monde de brutes. Je souris, sûr de moi.

-Ouais ouais, no stress. La sorcière chez qui j’ai récupérer la fiole est une experte en potion.

Il hocha la tête, un peu plus rassuré. Il fourra l’objet dans sa poche avant de sortir une liasse de billets de 20 dollars. Je pris la liasse et recomptait les billets. 500 dollars. Le compte y était.

-Content de faire affaire avec toi, Andrew, dis-je en souriant et en lui tapant amicalement sur l’épaule. Tu as mon numéro, si tu veux d’autres colis dans le même genre.

Je souris et il hocha à nouveau la tête avant de disparaitre. J’allais pouvoir me payer plein de tickets roses avec cette nouvelle rentrée d’argent.

Satisfait, je rentai chez moi. Arrivé devant ma maison, je sortis mes clés. Mais je ne tardai pas à remarquer qu’on avait forcé ma foutue serrure. Je fronçai les sourcils. Et on l’avait pas bêtement forcée à coup de coups de pieds. On l’avait forcé avec un foutu flingue ! Je me mis sous mes gardes, regardant autour de moi. Personne. Si je venais de me faire voler, je crois que j’allais râler pendant plusieurs jours. C’était mon métier à moi de voler ! Je finis par pousser doucement la porte d’entrée en me tenant sur mes gardes et en me tenant prêt à utiliser mes pouvoirs.

Mais pas besoin de chercher longtemps… L’intrus se tenait assis sur un siège à quelques mètres de moi. Il me visait avec MES Colts… Euh… Non. Ses Colts… Ceux que je lui avais volés il y a plus de 30 ans. Ouais, en face de moi ce tenait le cow-boy à qui j’avais volé les Colts magiques. Après tout ce temps, je croyais qu’il était mort… Ou qu’il avait déserté la ville. Mais pas qu’il était toujours là et qu’il cherchait toujours ses armes. Je le toisais du regard ayant eu, pendant deux secondes, le bête réflexe de mettre les mains en l’air en lâchant un:

-Fait chier!

De surprise. Mais je les baissai rapidement fermant la porte derrière moi sans me retourner. Sans détourner le regard du cow-boy dont j’avais, depuis le temps, oublié le nom. La soirée avait si bien commencer... Mais elle tournait maintenant au cauchemar. D'où mon air que j'essayais de rendre désinvolte mais j'étais tellement surpris de voir le cow-boy ici que c'était difficile de faire le malin.

-Tiens… Comme on se retrouve…

Un sourire jaune s’afficha sur mon visage. Je n’avais pas peur malgré qu’il me visait avec ses Colts dont je connaissais les qualités. S’il tirait, il ne me raterait pas. Mais j’avais une confiance aveugle en mes réflexes et mes pouvoirs.

-Je vois que tu as retrouvé ce que tu cherchais… Comment t’as su que c’était moi ?

Pas besoin de plaider innocent. Il savait que je lui avais volé. Il n’était pas complètement idiot… Un peu trop porté sur l’alcool, mais pas complètement idiot. Après tout, c’était à cause de tout l’alcool qu’il avait bu si j’avais pu le voler aussi facilement. En tout cas, s’il avait cherché ses Colts pendant 30 ans, on pouvait dire qu’il était tenace. Il n’avait pas perdu espoir, hélas pour moi.

Mon sourire était toujours jaune et tendait à disparaitre complètement. J’étais prêt à me défendre au premier geste de sa part.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry Jones
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 16/09/2016
Localisation : NY

Feuille de personnage
Âge: 40
Métier: Justicier solitaire
Particularité: Cowboy

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Dim 23 Avr - 12:37



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Howard Rose




Mon regard affiche l’espace d’un instant, un bel éclat de satisfaction en le voyant lever les mains en l’air. Pour un peu j’en sourirai, mais la situation exige toute mon attention et je vais m’en abstenir pour le moment. J’suis pas du genre à mettre la charrue avant les bœufs. Ce type là, il a réussi à me voler mes colts sans que je m’sois rendu compte de quoique ce soit. Il a réussi à abuser de ma confiance, bien que ma confiance, j’l’accorde jamais à personne. J’devrais plutôt dire qu’il a su me flatter assez pour que je lui parle de mes colts et à présent j’vais éviter de le sous-estimer.

Quand je le vois baisser les bras, mon regard se plisse et ma prise s’affermit sur mes colts, et je lui réponds à sa petite répartie désinvolte :


- Comme je te retrouve, tu devrais dire. Alors évite de jouer au plus malin parce que là, ça fait trente ans que j’attends ce moment et j’dois dire que j’ai la gâchette qui m’démange !

Alors à sa question de savoir comment je l’ai retrouvé, mon regard fixé sur lui, je rétorque :

- C’est moi qui pose les questions.

Je fais un geste de mes flingues en direction de ses poches.

- Tu vas commencer par sortir tout ce que t’as dans tes poches et les poser doucement sur le bureau devant moi.


Puis sans jamais le lâcher des yeux, j’ajoute :

- Et tu vas me dire ce que t’as fait avec mes flingues. Si tu les as utilisés, et pourquoi !

Et après j’aviserai de la sentence à appliquer, en espérant qu'il n'a tué personne avec, parce que ces flingues c'est des armes de justicier et pas de bandit de la pire espèce, voleur ou assassin. Parce que je n’vais pas le laisser filer sans qu’il paie ses dettes. Si j’avais voulu juste récupérer mes flingues, j’me serai déjà barré, mais j’veux donner une leçon à ce voleur sans parler du meurtre qu’il a commis, pour lui faire passer le goût de r'commencer.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 22/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 101 ans
Métier: Voleur et "contrebandier"
Particularité: lien

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Lun 24 Avr - 11:17



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Blueberry Jones


J’étais mal barré… Le cow-boy avait retrouvé ma trace et était maintenant à me visé avec ses Colts dans ma propre maison. Après 30 ans, je m’étais dit qu’il avait abandonné les recherches et qu’il ne me retrouverait jamais. Je m’étais sacrément trompé.

Mais ma confiance en mes pouvoirs me permettait de garder un peu de désinvolture. Mais le cow-boy y répliqua en disant que c’était lui qui m’avait retrouvé. Et qu’il avait la gâchette qui le démangeait. Je continuai de le regarder essayant d’élaborer une stratégie dans ma tête pour essayer de me sortir de cette situation…

-T’es coriace, dis-je entre mes dents en référence aux 30 ans de traque.

Je lui demandai comment il avait fait pour me retrouver. Faire la conversation me permettait de prendre le temps de réfléchir… Je pourrais tenter d’utiliser ma télékinésie pour lui reprendre les Colts… Mais il les tenait assez fermement…

Le cow-boy me rétorqua que c’était à lui de poser les questions. Je plissai les yeux en effaçant complètement mon sourire. Il voulait que je sorte tout ce que j’avais dans les poches. S’il savait… Mon meilleur moyen de me défendre n’est pas dans mes poches. Mais il fait partie de moi. Je m’approchai doucement du bureau et y déposai tout ce que j’avais dans mes poches. C’est-à-dire ma liasse de billets, mes clés de voiture, mon portefeuille et mon GSM.

-J’ai rien d’autre…

Je reculai d’un pas pendant que le cow-boy repris la parole. Il me demande ce que j’avais fait avec ses flingues. A son avis ? Les flingues ça sert à tirer, cow-boy ! Je ne souriais plus. Je regardai rapidement autour de Blue pour voir si je ne pourrais pas l’assommer avec l’un ou l’autre objet. Il n’y avait rien de transcendant autour… Je devais me centrer sur les Colts… Je commençai à rassembler mon énergie.

-Je ne les ai pas utilisés. Je les ai juste de temps en temps exhibés pour frimer. C’est un crime ?

J’haussai les épaules avec toute la nonchalance du monde pour mieux faire passer le mensonge. Je sentais que j’étais prêt. Je posai mon regard sur les Colts qui me visaient toujours.

-Je te les ai volé parce que je les trouvais cool. C’est tout.

Et, sans attendre, je tendis la main vers Blue afin de lui prendre ses Colts à l’aide de ma télékinésie… Mais ce ne fut pas suffisant pour les lui retirer des mains. Je les avais à peine fait trembler un peu.

-Merde !

Je fronçai les sourcils. Je venais de raté mon coup de poker.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blueberry Jones
avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 16/09/2016
Localisation : NY

Feuille de personnage
Âge: 40
Métier: Justicier solitaire
Particularité: Cowboy

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Mar 25 Avr - 18:37



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Howard Rose




Il me dit que j’suis un coriace. Sur ce point il n’a pas faux. Je plisse les yeux en le dévisageant, sans que mes canons ne bougent d’un millimètre. Que c’est bon de les avoir en main à nouveau ! Je me sens de nouveau « complet », car c’est bien connu qu’un cowboy n’est rien sans ses guns. Et ceux-là quand même, sont un peu plus que de simples pistolets.

- Ouais, j’aime pas qu’on m’pique mes affaires que j’lui réponds au blanc-bec.

Alors je l’vois déposer le contenu de ses poches, avec un regard en particulier pour la liasse.


- On dirait qu’ça rapporte de voler les autres !

Mais mes yeux reviennent très vite à mon voleur dont j’ai eu le temps de découvrir le nom en lisant celui affiché sur la porte d’entrée. Howard Rose, voleur et assassin. En plus il m’avoue avoir volé mes flingues parce qu’il les trouvait cool. Nom de Dieu ce qu’il faut pas entendre ! J’hésite entre me dire qu’il s’fout d’ma gueule ou le croire sur parole parce qu’il a vraiment la tête du gars qui pique des trucs juste parce qu’il les trouve cool ! Putain et moi pendant trente ans j’ai galéré à devoir me démerder avec de banals colts alors que ces petits bijoux, lui il les utilisait seulement pour la frime. J’en conclus qu’au moins il ne les a pas abimés. Ouais je sais, ça n’aurait pas été possible de toute façon.

Je réfléchis à c’que j’vais faire de ce type quand je sens une étrange force invisible tenter de me piquer mes flingues. Bordel c’est quoi ça ? Je sers ma prise sur eux et dévisage le gars face à moi. C’est lui qui fait ça, j’en suis sûr ! Ca ne peut que signifier une chose : il n’est pas humain. Parce que ce n’est pas comme si c’était le premier surnaturel que j’croise.


- Putain qu’est-c’que t’es toi ?? hein ? Ok, fini d’rigoler !

Et je fais feu sur lui avec B, et une balle qui ne va pas blesser notre bonhomme même si j’ignore qu’il possède une résistance inhumaine. Non mon but est de le faire se tenir tranquille encore un peu, le temps que j’décide, bien que là tout de suite, j’ai bien envie de l’pendre ! La balle le percute et le paralyse aussitôt, empêchant tout mouvement. Bon j’sais pas si ça suffira pour l’empêcher d’utiliser son truc là de la force invisible sur moi, mais ça me permet de gagner du temps.

Mouais gagner du temps avant qu’il ne tente de me piquer à  nouveau mes flingues, surtout que peut-être il a d’autres capacités surnaturelles. Alors qu’est-ce que j’fais ? Ok là tout à coup j’ai une idée. Je me lève, lui balance une bonne droite dans la gueule, ce qui du coup le fait tomber. Je pose un genou sur lui, et j’utilise le câble d’une lampe pour lui attacher les poignets dans le dos. Ce que j’fais sans ménagement.


- Comme ça j’suis sûr que tu t’tiendras tranquille un moment.

Je me relève, mains sur les hanches et l’observe.

- Bon j’sais pas qui tu es, si ce n’est que j’connais ton nom et que j’sais où t’habite. Je sais aussi que t’as tué un type tout à l’heure. Ouais je t’ai suivi dans la rue, comme ça que j’ai su où t’habitais. A présent, j’vais m’en aller, et j’ai bien envie de t’dénoncer aux flics. Sauf que j’vais pas l’faire, du moins pour le moment. Mais t’avise seulement de tenter encore de m’voler et j’n’hésiterai plus.

Je saisis la liasse de billet que je fourre dans ma poche. L’effet paralysant semble déjà se défaire peu à peu. Ca doit être dû au fait qu’il n’est pas humain. Je plisse les yeux tandis qu’il me regarde :

- Ça c’est pour le dédommagement. Et une dernière chose, mon rôle est de faire régner l’ordre et la justice. Si j’te chope encore à tuer des innocents, on risque de se recroiser.

Je crache au sol, puis je m’casse, avant qu’il ne récupère toutes ses capacités. Ce type j’ignore ce qu’il est, et dans ce cas, vaut mieux pas traîner dans l’coin. J’espère seulement que mon avertissement lui ôtera de l’esprit l’idée de recommencer à me voler.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Howard Rose
avatar

Messages : 483
Date d'inscription : 22/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 101 ans
Métier: Voleur et "contrebandier"
Particularité: lien

MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   Ven 28 Avr - 14:24



Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con



ft. Blueberry Jones


J’étais mal barré. Le cow-boy pointait ses Colts sur moi et n’avait pas l’air très content de s’être fait dévalisé il y a 30 ans… Je pensais que le temps effaçait la rancune… Mais, apparemment, je m’étais trompé. J’essayais de paraitre détaché, mais bon, j’aimerais pas me prendre une balle perdue. J’avais déjà donné avec Sands, il y a quelques mois. J’avais pas spécialement envie de réitérer l’expérience. Immortel ou pas…

Il n’aimait pas qu’on lui pique ses affaires, c’est ce qu’il déclara alors que je déposais mes affaires sur le bureau à sa demande le temps de rassembler mon énergie pour essayer de me tirer de ce merdier. Il regarda la liasse. Je fis la moue alors qu’il disait qu’être voleur ça rapportait.

-Faut bien gagner sa vie,
osais-je dire avec désinvolture.

Je lui expliquai – avec un mensonge bien senti – ce que j’avais fait de ses Colts pendant 30 ans. Et, après mon explication mensongère, j’utilisai mon pouvoir de télékinésie pour essayer de lui subtiliser ses Colts. Mais… Raté… Je fronçai les sourcils alors que le cow-boy s’exclamait en se demandant ce qu’il venait d’arriver. Je n’eus pas le temps d’utiliser un autre de mes pouvoirs qu’il me tira dessus.

Le coup était parti trop vite – même pour un vampire comme moi… Alors que je m’attendais à devoir constater un trou quelque part sur mon corps, c’est une tout autre chose qui s’empara de moi. Je ne savais plus bouger du tout. J’étais complètement paralysé. J’ai beau faire tout ce que je peux, je n’arrivais absolument pas à bouger. Ces Colts étaient vraiment très fort… Dommage qu’ils n’étaient plus du tout en ma possession. Je râlais intérieurement de m’être fait avoir par un type qui sort tout droit d’une série B…

Je tentais de me défaire de la paralysie mais le cow-boy m’anticipa en m’envoya un poing en pleine figure. Je sentis ma mâchoire craquer je réussi, je ne sais pas trop comment, à lâcher un cri de douleur. Il a une bonne droite ce mec pour étaler un vampire comme moi ! Le dernier qui m’avait frappé aussi fort s’était Cassidy à Halloween…

La situation ne tournait vraiment pas à mon avantage. Le type m’attacha les poignets. J’aurais pu facilement me défaire de ses liens si je n’étais pas paralysé…

Le cow-boy se releva pour me faire la morale. Il connaissait mon nom… Normal c’était marqué sur l’entrée… Et, ajoutons à ça, qu’il m’avait vu tuer tantôt. Il m’avait traqué jusqu’ici et avait vu mon meurtre de SDF… Il aurait voulu me dénoncer aux flics… Mais ne le fit pas. Il m’intima, par contre, de ne plus jamais le voler.

Et il vola ma liasse de billets durement gagné.

-Enfoiré,
avais-je réussi à dire d’une voix étouffée alors que je sentais la paralysie disparaitre.

Dédommagement… Ouais c’est ça. Il se prenait pour un justicier ou quoi ? Des voleurs, des criminels, des tueurs, ça courait les rues. Et ça ne datait pas d’hier. Sauf que moi, si je tuais, c’était pour me nourrir. Et si je volais, c’était pour avoir des thunes. Et parce que ça m’amusait aussi…

Le cow-boy me donne un dernier avertissement avant de ruiner mon sol de sa salive et de se casser alors que je commençais à retrouver toutes mes capacités.

Quand elles furent toutes revenues, je brisais mes liens. Je me relevai ensuite faisant craquer ma mâchoire pour la remettre en place non sans lâché un cri étouffé à cause de la douleur. Je me frottais cette dernière, un air de mauvaise humeur accroché sur mon visage. Je venais de me faire voler par le type que j’avais embobiné il y a 30 ans… Il venait de me faucher les seules armes qui m’avaient permis de faire des vols que je n’aurais jamais pu faire sans elles. J’étais dégoûté…

Je me tournai vers ma porte. Il avait bousillé ma serrure. Je soupirai et allai m’affaler dans mon divan. Ce type ne perdait rien pour attendre. Mais je savais que moi tout seul contre lui et ses Colts, je n’avais aucune chance…

Il allait me falloir de l’aide et rien que l’idée me fit m’affaler un peu plus dans mon divan. Je fis la moue. J’allais avoir besoin de Cassidy…





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le voleur est plus vite attrapé que le boiteux, proverbe à la con [Howard]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stats pour un voleur level 10
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» COnversion ork gros truk rouge qui va vite!
» Jud [ Voleur ]
» [Scénario] Au Voleur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Bronx :: The Lust-
Sauter vers: