Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Coming Back To "Life" [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Coming Back To "Life" [SOLO]   Dim 30 Juil - 15:43



Réveil 1



The SPIN


Lorsque j'ouvris les yeux pour la première fois, ce fut pour ne rien voir. Tout ce qui sortait de moi n'étaient que des gargouillis visqueux et inarticulés. J'étais devenu rien de plus qu'un animal affamé, incapable d'avoir deux pensées cohérentes. Aveugle, la seule odeur que je sentais était une âcre odeur de brûlé. Le monde n'était plus que douleur et lumière blanche alternant avec une obscurité totale.

Et pour cause... J'étais totalement brûlé, mes yeux avaient fondus dans mes orbites et recommençaient seulement à se reformer. Ma chair était à vif et je dégageai une horrible odeur.

Quand à ce qui sortit de ma bouche une fois réellement réveillé, ce ne fut que des hurlements qui n'avaient strictement rien d'humain, ni même de surnaturel... Et ce serait une insulte à l'espèce animal que de comparer ce bruit au cri de n'importe quel animal.

Il allait me falloir du sang, s'ils voulaient que la régénération se fasse. Mais au point où j'en étais, j'étais même incapable de me dire que, peut-être, mon état arrangeait bien le SPN.

Parce que je ne savais pas que j'avais été capturé.

Je ne savais pas que j'étais au SPIN.

Je ne savais plus rien, pas même mon propre nom.

Seule mon ouïe semblait plus ou moins intacte. Alors quand un bruit qui ne venait pas de moi se fit entendre, je me ruai, aveugle dans cette direction, toute dent dehors.

J'attrapai quelque chose, quelque chose de vivant et plein de sang chaud, quelque chose de couvert de poil et assez gros que pour que je ne puisse pas en faire le tour avec mes bras douloureux et rachitiques.

Il ne me fallut que quelques minutes pour tuer la bête... Et j'aurais continué à boire du sang mort si on ne m'avait pas repoussé à coup de tiges épaisses de métal.

La douleur se fit sentir. Mais pas longtemps.

Je ne voyais rien, mais mon pouvoir de magnétisme se déclencha alors que je grognais comme un démon. Les gardes que je ne pouvais pas voir furent repoussés et, attiré par leur sang, je me ruai vers eux.

Mais m'écrasai contre la porte, des poignards de douleur me vrillant le corps.

Je me recroquevillai alors au sol et hurlai encore longtemps... Avant d'être suffisamment épuisé à nouveau pour me rendormir.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   Dim 13 Aoû - 10:51



Réveil 2



The SPIN


Ma voix me parvenait de façon étouffée et j’avais encore une fois perdu la notion du temps. Par contre, alors que j’ouvrais les yeux lentement, mes pensées se faisaient plus cohérentes… Je me rappelais William Stark tendant la main vers moi, comme s’il contrôlait ma douleur à distance… Je me rappelais du bunker dans lequel j’étais retourné afin de reprendre mes affaires et mes armes, décidé à m’installer à la G.A avec Scar… Je me rappelais, justement, de Scar, de sa première apparition à Maze, de notre premier baiser…

Ce fut la douleur, réveillée par le sol de béton froid et dur qui mit fin à cet inventaire de souvenirs… Je criai, mais mon cri fut étouffé, à moins que je ne fus trop faible pour hurler vraiment. Je me retournai pour m’allonger à plat sur le dos, les bras écartés. Je ne voyais rien mais quand je portai mes mains à mon visage, je me rendis compte que je n’étais pas aveugle, mais qu’on avait bandé mon visage et tout mon corps qui avait été brûlé par les gants étranges de Stark.

-Où je suis ?

Un murmure guttural issu de mes cordes vocales déchirées. J’avais le goût du sang dans la bouche… Et je sentais l’odeur du sang pas loin… J’entrepris de m’asseoir, ce que je fis lentement, très lentement et en grimaçant… C’était la faim qui me permettait de bouger parce que ma seule volonté n’aurait pas suffi à affronter la douleur horrible que je ressentais dans tout mon corps. J’arrachai les bandages autour de mon visage…

Je voyais toujours extrêmement mal, moi qui me remettais à peine de mes yeux qui avaient été brûlés par un agent du SPN lors de l’attaque de la tour Stark, tout était à recommencer. Mais je sentais bien que l’on m’avait habillé avec des vêtements qui n’étaient pas les miens. Tout au fond de moi, j’étais extrêmement reconnaissant à celui qui, où que je puisse être, avait laissé les lumières éteintes.

Mon premier réflexe fut de suivre l’odeur du sang que je sentais, marchant à quatre pattes en tâtonnant devant moi. Finalement, ma main tomba sur une poche de plastique chaud que j’attrapai avidement et portai à ma bouche à une vitesse surnaturelle dont je n’avais même pas conscience. Je déchirai le plastique avec mes dents et vidai la poche de sang… Du sang humain, cette fois… Et je gémis de plaisir en en avalant chaque gorgée qui faisaient un bien fou !

La poche terminée, je balançai ce qu’il en restait plus loin… Je tentai alors de me lever, sans succès. Ce fut donc toujours à quatre pattes et pratiquement aveugle que j’explorai mon environnement. Du béton… Partout du béton… Je tombai sur une porte, finalement… Verrouillée, bien évidemment, et dans un matériau qu’il m’était impossible d’identifier… Une sorte de verre blindé ?…  Mes doigts rencontrèrent finalement une sorte de logo en relief… Je les caressai longtemps pour essayer de savoir ce que ça représentait…

Stark Tech…

Je tentai de me concentrer, porté à nouveau par la colère, pour activer mon magnétisme. Sans succès. Pas de métal dans le coin…

Soudain, tout devint blanc et douloureux. Je portai mes deux mains à mes yeux et reculai à nouveau à une vitesse hallucinante vers le fond de ma cellule. Quelqu’un devait avoir allumé la lumière ! Ou pire ! Ouvert une fenêtre sur le soleil !

-Stop ! Stop !

Une voix s’éleva dans la cellule… Parce que ça avait l’air de ressembler à ça… Une voix déformée parce que retransmise par des haut-parleurs vers lesquels je levai la tête, me fiant à mon ouïe. Pas de métal là-dedans non plus.

-Bonjour Bobby… Je suis Connor Pierce. Bienvenue au SPIN.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   Mer 16 Aoû - 9:45



Réveil 3



The SPIN


J’ouvre les yeux et je vois.

J’ai aussi, pour la première fois, les idées vraiment claires alors que je m’assieds sur le sol de béton froid et dur de la cellule du SPIN dans laquelle je suis enfermé. Car, oui, je me souviens de la visite de Connor Pierce. Un homme, un humain, bien campé devant ma cellule, protégé de tout ce que je pourrais lui infliger par cette foutu vitre de plexy blindée.

Je m’étais attendu à voir William Stark.

Je croyais que c’était beaucoup plus simple que ça.

Mais William Stark n’était pas le sommet de la pyramide… Je le sais maintenant.

Je suis nu et ça ne me choque pas plus que ça. Rien ne me choque réellement, dans cet endroit. Je ne mentirais même pas si j’allais jusqu’à dire que je me sentais rassuré, quelque part. D’autant que mon corps ressemble à nouveau à mon corps. Maigre et pâle, quelques vagues blessures par-ci par-là, certes, mais ça non plus, ça ne me choque pas. J’ai déjà été beaucoup plus maigre et plus arrangé sans avoir eu besoin de William Stark pour ça.

Quant à la douleur, elle a pratiquement disparu… Je suis tout au plus un peu courbaturé d’avoir dormi à même le sol. Même mes yeux sont à nouveau opérationnels même si la lumière ambiante (et heureusement artificielle) me dérange encore un peu.

Je regarde autour de moi. Il y a le strict minimum du confort dans cette cellule qui, à mes yeux, semble immaculée par rapport à ce que j’ai connu lors du Dirty Protest… Il y a un lit… Automatiquement, sans même chercher au toucher à savoir en quoi il est fait, je dirige directement mon magnétisme dessus. C’est quand ça s’avère infructueux que je me lève pour en virer couverture et matelas pour constater que, ça aussi, est fait d’une matière composite.

Mes mâchoires se crispent d’énervement… Parce que je voulais m’évader ? Non. Le réflexe est encore plus simple et plus primaire que ça : c’est foutre le bordel que je veux faire, dans un premier temps… Sans réfléchir plus loin.

A côté de la porte transparente et verrouillée de plexy, il y a un petit sas dans lequel il semble y avoir quelque chose… Je l’ouvre et y trouve des vêtements tout aussi propres que cette foutue cellule.

Je les enfile parce que je sais qu’il faudra, cette fois, plus qu’un Dirty Protest ou un Blanket Protest pour emmerder mes geôliers, cette fois.

Dans les années 1980, nous avions les médias, les droits de l’homme, et le peuple d’Irlande du Nord… Aujourd’hui, qu’est-ce que j’ai ?

Aux yeux du monde, je n’existe pas. Je suis mort en 1981 dans une cellule médicalisée de Maze.

Le SPN fera en sorte que je reste une icône défunte et que je ne puisse pas représenter le visage de la seule race qui pourrait rivaliser avec les humains.

Une fois habillé, je constate que je ne suis même plus Bobby Sands.

Je suis le prisonnier 0001.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   Sam 30 Sep - 19:22



0001



The SPIN


Il n’y a pas un bruit dans cette foutue cellule. La seule chose sur laquelle je peux me concentrer, c’est le bruit de ma respiration.

Il n’y a pas de fenêtre et, désormais, ils laissent la lumière blanche et crue allumée tout le temps. Je ne sais pas quand c’est le jour et quand c’est la nuit. Je ne sais pas quel jour on est… Quand je dors, je ne sais pas s’il s’est passé une heure ou une année entière.

Les murs de béton sont blancs aussi, immaculé… Si on avait réussi à faire de Maze un endroit où la crasse et la merde étaient reines, cet endroit, ce SPIN, était au contraire propre au possible.

De temps à autres, par la trappe, on me passait maintenant une poche de sang humain à la place des animaux qui m’avaient nourri le temps que je me régénère.

Je ne portais maintenant plus que de vague traces de ma confrontation avec Stark, de même que la douleur avait disparu.

Mais il y avait désormais pire que la douleur : je n’arrivais pas à déterminer si cette blancheur et la lumière allaient me rendre fou, ou si je trouvais un certain confort à mon incarcération. La prison, je connaissais… Ici, je pouvais mener mon combat de l’intérieur comme je l’avais fait à Maze.

Sauf que j’étais en isolement. Les agents du SPN avaient été plus intelligents que les gardiens de H-blocks. Les agents du SPN m’avait directement séparé des autres pour tuer mon influence dans l’œuf. Parce que j’étais passé maître pour démarrer des révolutions, des protestations… Jusqu’à risquer de me tuer moi-même.

Je l’avais fait une fois… Je pouvais recommencer…

Scarlet me tuerait elle-même, si elle m’entendait.

Mais je savais une chose, désormais : Stark avait largement les moyens d’en faire baver aux surnaturels, voire de nous supprimer. N’avais-je pas vu un robot extrêmement dangereux en haut de la tour Stark ? Et les mitaines de William avaient largement suffit à me faire frôler la mort.

Je ne devais de respirer encore qu’à la fascination de Connor Pierce.

J’entendis la trappe s’ouvrir et j’ouvris les yeux en même temps sur ma couche où je restais immobile la plupart du temps. Je me redressai et, avant que la trappe ne se referme :

-Attendez !

Je n’avais aucune idée de qui pouvait se trouver derrière, ça pouvait être Connor Pierce lui-même comme un simple agent du Spn, je n’en savais rien, mais je lâchai une question espérant une nouvelle visite de Pierce… ou de n’importe qui. Je savais qu’un jour, c’était moi qu’ils allaient interroger, je ne savais d’ailleurs pas pourquoi ils en l’avaient pas encore fait.

-De combien d’androïdes Stark Tech vous disposez ?

Je n’attendais pas vraiment de réponse.

Je voulais juste attirer l’attention.

La trappe se referma brutalement.

Je pris la poche de sang, chaude, probablement passée au micro-onde et me mis à la boire, pensif…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   Mar 17 Oct - 18:21



When Love Calls



The SPIN


Bobby, appelle-moi ! Tu sais comment faire pour me faire venir à toi, appelle-moi s’il te plait.

Je me retourne sur ma couche de béton… Pas du tout dérangé par la voix de mon amante dans mes rêves. Au contraire, en me retournant, c’est sa chaleur et la douceur de sa peau que je cherche comme par réflexe.

C’est quand je tombe uniquement sur le contact dur et froid de la matière blindée et dépourvue de quoi que ce soit de métallique à plusieurs mètres à la ronde que j’ouvre les yeux.

Je soupire… Scar…

Je frotte mon visage à deux mains… Dans un premier temps lors de mon incarcération ici, je n’ai presque pas pensé à la Morrigane… Parce que la douleur et l’état dans lequel j’étais alors ne me permettait pas de penser à proprement parler.

Mais ces derniers temps, sans que je sache si c’était des heures, des jours ou des années, toujours complètement perdu dans l’espace-temps, puisque je ne savais pas non plus où j’étais, elle me manque atrocement.

J’ai tellement envie de prononcer parfois simplement son nom, seul dans ma cellule… Mais j’ai trop peur d’être observé ou écouté.

Quant à l’appeler comme me l’avait suggéré mon rêve… Non… Je n’osais pas. Parce que je n’avais aucune idée du type de prison dans lequel j’étais incarcéré. Je n’avais aucune envie de l’appeler et qu’elle se jette dans un traquenard ou se fasse tuer par les agents du SPN ou quoi que ce soit qui garde cet endroit qu’ils appelaient SPIN…

Et si c’était des androïdes Stark. Il y en avait vu un, il pouvait y en avoir d’autres. Si ça tombe, c’était l’un deux qui me nourrissait jour après jour.

Je secoue la tête.

Non… J’avais essayé quand il avait ouvert la trappe une fois de choper n’importe quoi qu’il aurait pu avoir sur lui avec une once de métal dedans. Rien… Même pas une arme. Ils savent pour le magnétisme, si ça se trouve, ils savaient même bien avant que je comprenne moi-même ce qui m’arrivait…

Comme le père de Stark avait compris ce que j’étais avant que moi-même je n’ose mettre un nom dessus.

C’est trop risqué pour Scarlet… Je ne voulais pas être responsable s’il lui arrivait quoi que ce soit dans une tentative de venir m’aider.

Parce que je savais qu’elle le ferait. Si elle découvrait où j’étais, elle allait venir, faire un maximum de dégât en entrant dans une colère noire…

Et peut-être qu’on en sortirait aucun des deux indemnes.

Non… Pour pouvoir l’appeler, je devais en savoir plus.

Je me levai et me postai près de la trappe, attendant, tous mes sens accrus en éveil.

Quand elle s’ouvrit, j’y passai très vite la main, attrapant la première chose que je pouvais attraper sans pouvoir la voir.

J’avais chopé la main su gardien et serrai. Il hurla à l’aide… Quant à moi, je criais aussi, le plus fort que je pouvais.

-Je veux parler à Stark ! Je veux parler à Pierce ! Je veux parler à quelqu’un !

Je sentis une décharge dans ma main et lâchai le gardien.

-AW !

Ma main était brûlée, comme par le soleil, quand je la récupérai de mon côté. La trappe se referma et le silence retomba.

Pas de poche de sang en échange. J’étais puni…

Tout en regardant ma main se mettre à cicatriser très lentement, je fis les premières constatations.

C’était bien un humain qui était mon gardien, sa main était chaude et j’avais pu sentir clairement son rythme cardiaque augmenté quand je l’avais attrapé.

Ceux qu’il avait appelé était humains également, je les avais sentis. J’avais senti l’odeur de leur sang.

Restait à savoir si tous dans ce SPIN l’étaient… Ou si j’étais dans une aile spéciale…

A Maze, on m’avait isolé des autres à cause de mon pouvoir de persuasion.

Au SPIN, c’était du magnétisme qu’ils avaient peur.

J’enfouis mon visage dans mes mains…

-Désolé, Scar… Je peux pas…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   Dim 5 Nov - 15:26



When Love Calls



The SPIN


Combien de temps depuis l’étrange rêve que j’avais fait à propos de Scar ?

Combien de temps que j’étais enfermé ici ?

J’en savais rien… Tout ce que je faisais, c’était cogiter et je ne voyais aucune issue… Appeler Scarlet à la rescousse devenait de plus en plus la seule option possible.

Mais je n’en avais pas fini avec le SPIN.

Il y eu le bruit de la serrure qui tourne dans l’énorme porte blindée de ma cellule. Un matériau que je n’aurais su nommé, complètement dépourvu de métal.

Je me levai de ma couche, me plaquant contre le mur du fond de la cellule… un vieux réflexe, plus fort que moi. Je m’attendais presque à recevoir un énorme jet d’eau sous pression comme lorsqu’ils se décidaient, à Maze, de nous laver de force. Et Dieu savait que ça m’était arrivé plus d’une fois.

Mais il n’y eu pas de jet d’eau. Juste un homme aux airs de bureaucrate avec un énorme dossier sous le bras, pas très impressionnant. Un humain. Je sentais l’odeur de son sang pulsant dans ses veines.

Je tendis la main et tentai d’activer mon magnétisme, sans succès et son sourire suffisant s’élargit.

-Je ne porte pas de métal, Bobby.

Je baissai la main, serrai les dents et fondis sur lui, mais je sentis en plein vol quelque chose s’accrocher dans mon cou et fut électrocuté. Je me retrouvai à terre, pris de spasmes incontrôlables, jusque l’homme appuie sur une petite télécommande de plastique blanc. L’électricité s’arrêta et je restai à terre à essayer de me reprendre.

L’inactivité devait m’avoir rendu plus lent…

-Mm… Pas mal. Il faut croire que Stark en savait plus sur toi qu’il ne voulait bien nous le dire. On a trouvé ce joujou dans sa villa… Et c’est plutôt efficace. 100% plastique.

Je grommelai d’indignation et l’autre continua.

-Je me nomme Connor Pierce. Je dirige le SPN.

Je me relevai d’un bond, prêt à attaquer encore et je reçu une autre décharge qui me projeta à nouveau à terre. Jusqu’à ce que Pierce décide que j’étais assez juté.

Je gémis de douleur quand ça s’arrêta à nouveau.

-Tu as été un homme violent, Bobby… Et aujourd’hui, tu es un vampire violent. Mais je ne suis pas venu pour me battre, ni pour te tuer. Je suis venu pour parler… Tu voulais me parler, non, Bobby ?

Il jeta son dossier sur ma couche et me le désigna alors que je m’asseyais au sol.

-J’ai lu tout ça… On a été très loin pour déterrer certaines informations sur toi... De ton vivant, tout du moins… Et puis sur les attaques, plus récentes. Tu es violent, impulsif, mais pas dépourvu d’intelligence. On t’a mis à l’isolement à Maze parce que tu avais la capacité de rependre tes idées extrémistes comme un véritable virus.

Je grognai.

-Je défendais les miens…

Pierce sourit.

-Et tu n’as pas changé… Cependant, les « tiens » aujourd’hui, sont aussi les ennemis des bons catholiques que tu défendais à l’époque.

Je relevai mon regard vers lui.

-Je suis contre l’oppression.

Pierce rétorqua :

-Tu es dangereux parce que tu as peur. Tu as toujours eu peur.

Je fis un geste brusque et Pierce appuya sur son foutu bouton… Ma peau commençait à cramer autour du dispositif accroché à mon cou.

Pierce s’accroupit près de moi et me sortit une photo imprimée qu’il me montra… Une photo du robot. Je parlai, non sans baver à force de me faire juter.

-C’est le robot de Stark… L’androïde de la tour…

Le robot qui portait l’ingénieur…

Pierce regarda à son tour la photo.

-C’est donc là que tu as vu cette arme… Bien…

J’articulai.

-Stark… Où est Stark ?

Pierce me montra une autre photo… Scarlet… De mauvase qualité, la photo, mais j’aurais reconnu Scar entre mille. Je regardai Pierce… et réussis à le prendre à la gorge avant qu’il ne m’électrocute encore une fois.

-D’accord…

Il était essoufflé, effrayé… Mais il avait gagné quand même.

-C’est tout pour aujourd’hui…

Il se retira avant que je ne puisse me relever.

Quelques minutes plus tard, j’arrachais brutalement le dispositif profondément enfoncé dans mon cou. Je souillai ma cellule de mon propre sang dans l’aventure puis, à défaut de pouvoir me déchaîner sur Pierce, je réduis l’engin en bouillie.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 800
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   Lun 20 Nov - 15:51



When Love Calls



The SPIN


L’avantage des putain d’interrogatoires de Connor Pierce, aussi douloureux soient-ils, était qu’ils redonnaient un certain rythme, des points de repères à ma vie entre les murs immaculés du SPIN. Je ne savais toujours pas quand se situaient le jour et la nuit, mais il y avait une logique au lieu du néant dans l’espace-temps.

Le désavantage, c’était que c’était extrêmement douloureux et que je n’avais pas le temps de cicatriser totalement d’une brûlure au cou causée par le dispositif Stark qu’il utilisait pour empêcher que je puisse bouger pendant qu’on parlait, qu’un autre interrogatoire recommençait.

Comme un animal, qui apprend peut-être lentement, mais qui apprend, je finis par comprendre que si je ne voulais pas me faire électrocuter toutes les cinq minutes, il me suffisait de rester calme et de ne pas bouger. Pas si évident pour quelqu’un comme moi…

Mais au fur et à mesure, mes rencontre avec le directeur du SPN avaient fini par ressembler aux visites de Dom, le prêtre qui venait me voir à Maze, qu’à de véritables interrogatoires.

Et des questions du style « Où est Stark ? », « Où est le robot ? », « Où est Scarlet ? », «Quels sont ses pouvoirs ? », « Quels sont tes pouvoirs ? », « Combien d’alliés as-tu ? », questions auxquelles je ne répondais pas, me contentant de le regarder dans les yeux sans ouvrir la bouche, Pierce était passé, avec le temps, à une autre forme de discours.

Et la première fois que j’avais répondu à l’une de ses questions, ce fut quand il aborda le passé :

-Qui t’as fait vampire ?

Mon regard s’était levé vers lui alors que jusque-là, le numéro de matricule imprimé sur mon uniforme de détenu m’avait semblé beaucoup plus intéressant que sa présence.

-Je ne sais pas.

Il avait pris un air sceptique, répétant sa question et mon regard avait brillé.

-Je ne sais pas.

-Bobby… Tu ne vas pas me dire que tu n’as aucune idée de qui est celui ou celle qui a fait de toi ce que tu es maintenant. C’était un co-détenu ?

Je ricanai.

-J’étais en isolement, Pierce.

Pierce secoua la tête, pas con.

-Pas sur la fin, ne me prends pas pour un imbécile. Tu étais dans une cellule médicalisée sur la fin.

Je haussai les épaules.

-Et ? C’était quand même une cellule.

Pierce fit la moue, réfléchissant.

-Quelqu’un du personnel de la prison alors ?

Je ricanai…

-Oh ouais, c’est clair que j’avais un tas de partisans dans le personnel de la prison !

Je secouai la tête, me prenant au jeu de Pierce…

-Non, Pierce… Le personnel de la prison jubilait de voir ce que j’étais en train de m’infliger… Et c’était eux qui avaient raison alors que moi, je m’accrochais à mes grandes idées… Parce que vous savez ce qu’on a gagné au final ? Quand j’ai récupéré assez mes esprits, perdu au milieu de l’Irlande du Nord et que j’ai su à nouveau lire un journal, vous savez ce que j’ai vu ?

Je fis un mouvement pour me pencher vers l’avant et appuyer mon regard sur Pierce, mais me projetai à nouveau en arrière, le souffle coupé, une main en avant, en voyant qu’il avait déjà le pouce sur son putain de bouton à la con.

-Wow ! Hey ! Non…

Pierce se ravisa, comprenant que mon intention n’avait pas été de l’attaquer.

-Qu’est-ce que vous aviez gagné, Bobby ?

Je me détendis…

-J’avais été élu député à la chambre des communes du Royaume-Uni…

J’éclatai de rire.

-Du 9 avril au 5 mai 1981 ! Mais qu’est-ce qu’un député qui est trop affaibli pour l’ouvrir, hein ? Juste de quoi calmer les esprits et limiter les émeutes !

La colère pointait sous mon rire cynique.

-C’est ça, qu’on a gagné… Et une équipe de foot. Le reste, c’est que du vent.

Voyant probablement que je me perdais, Pierce s’empressa de me recadrer sur ce qui l’intéressait.

-Bon… Pas quelqu’un du personnel de la prison, alors… Ne reste que des gens de l’extérieur… Un vampire attiré par le charisme du jeune Bobby Sands…  Quelqu’un qui aurait vu les choses avec trois coups d’avance…

Je frottai mes yeux.

-Je vous dis que je ne sais pas. J’étais dans le coltard, si pas déjà dans le coma quand ça s’est produit. Je ne sais pas… Je ne sais même pas comment je me suis retrouvé hors de Maze !

Je penchai la tête sur le côté et regardai Pierce…

-Pourquoi j’ai l’impression que vous en savez plus que moi ?

Pierce se leva et me sourit.

-C’est fini pour aujourd’hui…

Je secouai la tête.

-Ramenez-moi au moins des clopes, la prochaine fois…




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Coming Back To "Life" [SOLO]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coming Back To "Life" [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROSE-IVY ◊ Coming back as we are
» Song of life (solo)
» I'm coming back...To a man [Joseph]
» 'Cause this is my coming back ~ LIBRE
» R.M.S TITANIC IS BACK!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Reste du monde :: Amérique :: Le Spin-
Sauter vers: