Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entretien avec un démon [PV James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Entretien avec un démon [PV James]   Mar 12 Déc - 17:03



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


E-SAK n’avait pas su déterminé quel type de créature était James Weaver, le patron du Lust. Ce qu’avait appris James en s’infiltrant dans mes installations californiennes et en confrontant E-SAK n’était pas clair non plus – mais ça ne m’annonçait rien de bon.

Il fallait que je sache parce que laisser un surnaturel avec des informations sensibles était une très mauvaise idée. Imaginons qu’il se fasse attraper par le SPN et qu’il trouve dans ces informations une façon de marchander, j’étais mal. Vraiment mal. Tout comme il pouvait très bien utiliser ses découvertes à mauvaise escient même en n’étant pas capturé. Le mieux, c’était d’aller le confronter moi-même et, s’il savait, peut-être arriver à un compromis. J’étais prêt à lui offrir l’immunité face au SPN, s’il promettait de ne pas révéler ses informations – si, toutefois, il savait quelque chose.

C’était l’homme d’affaire en moi qui devait aller causer à Weaver – pas le consultant du SPN ou le génie de la technologie.

Je savais que ma manœuvre pouvait s’avérer dangereuse – voir suicidaire – mais je n’avais pas vraiment le choix. Si jamais les choses tournaient mal, j’avais E-SAK comme porte de sortir. Un appel de détresse et il pouvait être au Lust en quelques minutes. Puis, j’avais pris mes mitaines spéciales que j’avais réparées juste avant de partir en jet. Elles étaient dissimulées sous d’autres mitaines en laine, histoire de faire illusion.

Bref, c’est avait cette seule arme que je m’étais pointé au Lust après un voyage en jet. Comme à chaque fois, mon entrée dans le club s’était fait remarqué. J’étais William Stark… Je passais rarement inaperçu. Un troupeau de filles arriva rapidement près de moi en mode groupie. J’aurais apprécié si je n’avais pas été largement affecté par les derniers événements.

-Désolé les filles, je ne suis pas ici pour vous. Je suis là pour m’entretenir avec le patron, dis-je avec un grand sourire charmeur.

Elles étaient déçues, bien entendu…

-Mais dès que j’ai fini, je fais un saut ici pour venir toute vous voir, rajoutais-je toujours aussi charmeur.

Ça sembla leur convenir et elles commencèrent à piailler entre-elle alors que je les avais quitté pour aller au bar interpeller le barman. Discrètement, je posai, d’avance quelques billets de cinquante dollars sur le comptoir histoire de ne pas perdre de temps. Le barman regarda les billets avant de croiser mes regards, cherchant l’arnaque.

-Vous voulez quoi, Monsieur Stark?

Je me tenais avec style au bar et je souris au barman.

-Je veux que tu appelles ton patron et que tu lui dises que William Stark veut s'entretenir en privé avec lui.

Il me regarda et puis regarda les billets qui se trouvaient, toujours, à moitié caché sous ma main.

-D’accord… Je vais le prévenir.


Je libérai les billets et le barman s’en empara sans hésiter une seule seconde. Un sourire satisfait s’afficha sur mon visage alors que le barman s’en alla prévenir son surnaturel de patron.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Jeu 14 Déc - 22:03



Entretien avec un démon



ft. William Stark




Après avoir quitté Ardat-Lili, Kelen lui avait sagement obéi, mais aussi parce qu’il était curieux de savoir pour ce type, ce robot ou Androïde ? Il voulait savoir si l’enfer possédait des informations sur celui qui l’avait mis dans une position aussi délicate, sans parler de son costume ruiné. Était-il humain ? ou juste une copie sacrément bien foutue ? Et s’il y avait un endroit plus à même de lui fournir ce genre de réponse, c’était bien le centre d’information des enfers qui avait un dossier sur une grosse partie de la population humaine.  A vrai dire ils étaient sans doute les mieux informés de cette terre, enfin si l’on omettait leurs ennemis naturels, les Anges du paradis. Mouais, c’était peut-être les seuls à pouvoir les battre à ce niveau. Encore qu’ils pouvaient se montrer plutôt aveugles à des infos particulièrement intéressantes pour les démons des enfers.

Bref, Kelen se rendit donc au centre et ne fut pas déçu du voyage, bien au contraire ! Ce qu’il découvrit valait bien un costume ruiné, voir plusieurs ! Ouais, ce qu’il découvrit allait assurément lui permettre de garder sa place bien au chaud de patron du Lust, voir même lui permettre de prendre en grade, ici-bas !

C’est donc un démon très satisfait qui s’en retourna chez lui, cette nuit-là, retrouvant l’ambiance surchauffée de son cher club adoré.
Pour la suite, il se dit que le mieux qu’il avait à faire, c’était d’attendre. Le robot qui n’en était donc pas un, s’en était sorti, les informateurs étaient formels sur la question. Tout autant qu’ils l’étaient sur le fait que c’était lui qui avait envoyé Stanley en vacances au purgatoire, ce veinard. Enfin ce qui faisait d’Isaak, un très bon client pour les enfers. On y choyait particulièrement les assassins. De fait il était quasi sûr, enfin pas à cent pour cent non plus que Stark ne lui créerait pas d’ennui. S’il avait dû lui en faire, il aurait déjà envoyé ces gars du SPN même si à ce sujet, personne ne savait grand-chose, pour le moment du moins. On avait déjà mis des démons sur l’affaire.

Donc pour le moment tout était calme, mais ….c’était juste le calme avant la tempête, comme Kelen finit par le découvrir quand il reçu un appel depuis le bar de la discothèque. Stark était là et voulait lui parler, en privé ! Kelen sourit. Il était prêt… bon ok, un peu inquiet quand même, mais il possédait de beaux atouts dans sa manche afin de pouvoir négocier avec le richissime génie de la technologie.

Ce qui ne l’empêcha pas de signaler aussitôt à son équipe de la sécurité de se montrer particulièrement attentifs. Ils avaient le portrait de celui qui n’aurait en tout cas pas accès au Lust, Isaak ou E-Sak, l’un et l’autre ne pourrait entrer sans provoquer l’alerte rouge au Lust, comme en Bas. Ardat-Lili lui avait promis.

Enfin en attendant, il allait commencer par bavarder gentiment avec son pote William qui était quand même un sacré cachottier ! Le sourire aux lèvres, costume de marque impeccable et la chemise blanche immaculée déboutonnée comme il se doit mais pas de trop pour rester classe, les cheveux éternellement en pétard, Kelen descendit rejoindre Stark au bar. Ils auraient tout le temps de bavarder en privé plus tard. Une façon comme une autre de s’assurer des intentions de Stark.

Un peu plus tard, l’ascenseur s’ouvrit sur le vaste hall d’entrée où plusieurs visages féminins accueillirent d’un très charmant sourire celui qu’elles savaient être le patron des lieux. Kelen leur rendit leurs sourires et leur fit un petit geste de la main avant de se diriger vers la porte de la partie boîte de nuit, aux battants laissés ouverts et agrémentées de deux gorilles en costard. Puis il traça en direction du bar déjà bondé non sans saluer quelques visages connus, tandis que nombre de danseurs se contorsionnaient sur la piste au son trop fort d’une musique dont le rythme faisait vibrer les corps.

Il n’eut aucun mal à repérer Stark installé au bar avec un verre de whisky. Kelen l’aborda comme il l’aurait fait d’un ami, d’une tape sur l’épaule tandis qu’il prenait place à son tour sur le tabouret voisin qui se libéra aussitôt pour lui.


- Hey Stark mon pote, quoi de neuf depuis la dernière fois qu’on s’est vu ? Ca fait une paie ! Dis-moi ? T’as trouvé une régulière qu’on te voit plus dans l’coin ?


Il n’eut même pas à faire signe au barman pour que ce dernier lui eut servi à son tour un verre de Whisky.

- Alors comme ça, tu voulais me parler ? C’est pour bénéficier de quelques jolis petits tickets roses hmm ? Avouuue que ça te plairait bien qu’on se refasse une petite séance comme la dernière fois.

Oui enfin sans l’interruption d’Ardat si possible ! Elle avait le don de lui gâcher ses affaires, la garce.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Sam 16 Déc - 16:42



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


J’avais commandé un whisky en attendant que James ne pointe son nez pour m’accorder mon entrevue en privé. Le surnaturel – peu importait sa véritable nature… - savait sûrement un tas de choses qui ne me convenait pas probablement à cause d’un pouvoir télépathique… Loin de moi l’idée d’essayer de le confronter au moins dans un premier temps. Je préférais privilégier le deal si, effectivement, il savait quelque chose.

Je buvais vite, si bien que j’avais déjà fini un premier verre avant même l’arrivée de Weaver. J’en avais recommandé une dans la foulée. Mon visage était marqué par ces derniers jours intenses… Il était temps que toutes ses conneries finissent et que je retrouve un train de vie « normal » - normal pour William Stark. Les fêtes, les inventions, les meetings d’entreprise, tout ça me manquait un peu.

Je ne fus plus seul très longtemps. James finit par pointer le bout de son nez et me rejoindre à son propre bar. J’étais sur son terrain. Je le savais. Il tapa sur mon épaule et je relevai mon regard sur lui.

Il prit place sur le tabouret près de moi, la place venant de se libéré rien que pour loin. L’honneur d’être le patron de la boite. Je connaissais ça.

Il me parla comme si on était ami. J’arborais un sourire jouant dans son jeu. J’avais demandé une entrevue en privé. Mais il semblerait que James n’ait pas envie de s’enfermer avec moi dans une pièce.

-Non, aucune régulière, dis-je avec un sourire similaire au sien. J’ai juste beaucoup de travail. Je suppose que tu sais ce que c’est. Toi aussi tu as du boulot, non ?, dis-je avec un tas de sous-entendus.

Je ne parlais, bien sûr, pas de son boulot comme patron du Lust. Mais bien comme je ne sais quelle créature surnaturelle.

Il eut son propre whisky devant lui alors que j’étais prêt à achever le verre que j’avais en main. Le whisky, ça se boit vraiment comme de l’eau.

Il me demanda si je voulais lui parler pour le soutirer quelques billets roses. J’eus un sourire un rien mauvais. Je me rappelais vaguement de la dernière fois où on avait été interrompu par une femme rousse qui mettait James dans tous ses états. Je me demande, finalement, qui était réellement cette fille.

J’achevai mon whisky d’une traite.

-Une séance privée en compagnie de filles ? Je t’avouerais que ça me détendrait. Dommage que ce que j’ai à te parler ne soit pas vraiment de nature… Amicale, si tu vois ce que je veux dire,
dis-je avec un sourire en coin.

James pouvait, peut-être, détruire mon empire s’il savait ce que je croyais qu’il savait. Mais je pouvais aussi détruire le sien d’un coup de baguette magique.

-J’accepte la séance privée. Mais j’espère, pour toi, que tes filles son sourdes ou muettes…, dis-je avec plein de sous-entendus. Ça serait bien malheureux qu’elles apprennent que tu t’es introduit par effraction dans des entrepôts privés et ultra-sécurisé de chez Stark Tech... Et, encore, ça c'est pas le pire...

J’essayais d’en mener large – c’était ma meilleure arme.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Mar 19 Déc - 18:09



Entretien avec un démon



ft. William Stark




Kelen l’observa puis s’esclaffa à sa remarque.

- Du travail ? mon vieux faudrait que tu te ménages un peu, parce que t’as une sale mine !

Ouais, c’était vrai, Stark n’avait pas l’air au mieux de sa forme, ce qui ennuyait sincèrement Kelen. Enfin c’était aussi et surtout que si Stark clamsait avant qu’il n’ait eu le temps de lui vendre un contrat, il l’aurait lui, dans l’os. Quoique, le démon était tout de même assez intelligent pour comprendre qu’il n'avait que peu de chance de faire affaire avec lui. Stark n’était pas du genre désespéré ou à la recherche de gloire puisqu’il l’avait déjà. Enfin l’espoir faisait vivre disait-on ! Le regard de Kelen vira sur le verre de whisky. Ouais, il avait de quoi garder espoir. Son sourire s’élargit un bref instant avant de se reprendre à la question de Stark.

- Moi ? Oh ouais, un tas d’boulot ! T’imagine pas à quel point !

Kelen prit un air débordé, même s’il n’y avait rien de plus faux, même s’il savait que Stark en était conscient du moins en apparence et concernant le Lust. Mais le problème c’est que pour un démon des croisements, il avait vendu peu de contrat ces derniers temps. Enfin pour sa décharge, ça ne faisait pas si longtemps que ça qu’il avait reprit du service. Quant à la direction du Lust, ses employés s’en occupaient très bien à sa place, lui supervisant le principal. Donc ouais, William avait vu juste, mais il pouvait au moins faire semblant d’être débordé.

Quoiqu’il en soit, à tords ou à raison, Kelen se dit qu’une petite séance avec les girls ne pourrait pas leur faire de mal ni à l’un ni à l’autre ! Sauf que ….voilà, Stark préféra jouer les rabats-joie. Bon d’un côté ce n’était pas comme si Kelen ne s’était pas attendu à sa visite, s’attendant à voir débarquer un Stark inquiet pour son ami n’est-ce pas ? Inquiet de ce que ce connard de cyborg de ses deux avait essayé de lui faire à lui ! Et peut-être aussi un peu inquiet de ce qui s’était passé avec son employé hm ? Y’avait quand même un mec qui s’était fait trouer la peau et pas qu’un peu par ce robocop qui avait voulu la lui refaire à l’envers !

Sauf que ce n’était pas du tout ce Stark là qu’il avait face à lui, mais l’autre la lui jouait propriétaire mécontent. Kelen prit un air choqué en posant ses deux index sur sa belle chemise immaculée :


- Moiaaa ? M’introduire chez toi par effraction ? hahahaha, s’esclaffa-t-il sans discrétion aucune, prenant les autres clients et le barman à témoin. Quel blagueur tu fais !

Et il lui colla une nouvelle tape cette fois beaucoup moins gentille dans le dos, avant de se pencher pour souffler à son oreille.

- Mes employés me sont aussi dévoués que les tiens, cher William !


Le sous-entendu était aussi clair que le regard de Kelen sur son ami.

- Et de toute façon si l’un d’eux avait un tant soit peu l’envie de me trahir, il ne sait trop bien ce qu’il risquerait.

Ca c’était plus que certain ! Et Kelen toujours mielleux ajouta pour tempérer la menace qui pesait dans sa voix, avec un rien d’emphase.


- Je le renverrai sur le champ !

Mais il ne précisa pas où il l’enverrait. Kelen l’entraîna à sa suite, sa main sur l’épaule de William avec un regard discret et un signe de tête en direction de ses « chiens-de-garde ».

- Bon d’accord, d’accord, on va d’abord parler affaire et le plaisir après hm ? C’est beaucoup moins amusant,
ajouta-t-il avec une grimace de contrariété mais le client est roi n’est-ce pas ?

Une fois dans l’ascenseur, il appuya sur le bouton du premier, menant au club de striptease, avant de se tourner vers William, une main sur la hanche, appuyé nonchalamment contre le miroir qui recouvrait toutes les parois.

- Tout de même Will, j’t’avoue que j’suis un peu déçu. Tu viens avec des reproches et pas la moindre inquiétude pour ton ami, pas la moindre question pour savoir comment je vais ! Tss tss.

La porte s’ouvrit l’instant d’après, et Kelen le précéda dans un des salons privés du club, répondant aux sourires des donzelles qu’ils croisèrent en chemin. A Tania ou plutôt Samara qui arrivait vers eux, il lança :

- Tania, tu tombes bien. Apporte nous à boire. Whisky ! le spectacle attendra un peu. Pour l’instant mon ami veut juste un peu parler avec moi.

Et après avoir traversé le club et ses tables de danse avec ou sans barre de pole-dance,  avec ses danseuses et ses clients installés tout autour, Kelen poussa la porte d’un des salons privés et prit place confortablement sur une des banquettes, faisant signe à William d’en faire de même.

- Avant de commencer, juste une chose, tu devrais mieux te renseigner Stark avant d’accuser les gens de vouloir te voler ou …. D’entrer par effraction chez toi. J’aime pas trop qu’on raconte n’importe quoi à mon sujet, ou qu’on tente de me faire passer pour un con devant mes employés.

Kelen ne souriait plus du tout. Mais son visage redevint avenant sans plus aucune trace de menace et il se pencha vers William :

- Parce que toi et moi on sait parfaitement que j’n'suis jamais rentré par effraction dans ton putain d’entrepôt hein ? Il te l’a dit au moins ça ? Non, je parie que non.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Jeu 21 Déc - 15:14



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


Une sale mine… Sans blague… Je souris d’un sourire un rien ironique. Si j’avais une sale gueule, c’était en partie à cause de James. Il avait dégommé mon robot et j’ai pris 18h à le réparer…

Il confirma avoir eu un tas de boulot et mon sourire ne changea pas d’un iota. Je ne savais pas si c’était vrai ou non… Tout ce que je savais, c’est que Weaver avait été très occupé, dernièrement, à essayer de détruire mon robot à coup de missile… Bref, toute l’ironie de mon sourire voulait déjà dire que je n’étais pas ici pour rigoler – pourtant, j’aurais préféré venir ici pour ça et pour les filles, croyez-moi… Mais je ne pouvais pas… Pas avec les potentiels informations que détenait, peut-être, Weaver.

C’est ainsi que je donnai le ton de la conversation à Weaver en parlant de son intrusion dans mes entrepôts sécurisés. Il nia prenant mes accusations à la blague devant ses employés.

-Ouais, hein… J’aime blaguer
, dis-je sur un ton à moitié ironique.

Mon but premier n’était pas de mettre Weaver à mal devant ses employés – mais c’était une bonne arme aux cas où.

Il tapa à nouveau dans mon dos et je sentis, à sa force, que c’était bien moins amical. Je fis la grimace avant que Weaver ne me souffle dans l’oreille que ses employés étaient dévoué – au moins autant de les miens. Ça y est, le ton était donné… Sans compter que Weaver était bien capable de vraiment les virés en cas de trahison.

-Ça c’est un type qui sait tenir son entreprise. J’aime ça…

Je le regardais droit dans mes yeux jusqu’à ce qu’il accepte de « parler affaire » et m’emmena ailleurs que dans ce bar. Sans doute dans un lieu plus privé. Ok, ça c’était déjà gagné ! Ça ne le réjouissait pas mais qu’importe.

-Oui, c’est le problème quand on tient un club comme le tiens… On doit se soumettre aux clientq. Patron ou pas. Je n’ai pas les mêmes désagréments,
dis-je avec un sourire.

Moi, mes clients, c’était les gouvernements – en général – et ils ont tellement besoin d’armes qu’ils font rarement les fines bouches. C’est l’avantage d’être le meilleur marchand d’armes du monde entier.

On monta à l’étage et, pendant la voyage jusqu’en haut, je ne pus m’empêcher de m’appuyer contre la paroi-miroir pour me « reposer » un peu.

Il m’en voulait de n’avoir que des reproches pour lui et pas d’inquiétude. Je me serais inquiété si je n’aurais pas clairement vu la capacité de Weaver à disparaitre...

-Tu sais, mon inquiétude s’est envolée à la minute où je t’ai vu entrer dans le bar. Tu pètes la forme, mon vieux, dis-je avec un sourire en coin.

Surtout que mon inquiétude principale était tout ailleurs. Elle n’était ni dans la santé de Weaver – qui était un surnaturel pas net -, ni dans celle d’E-SAK – que j’avais réparé. Elle était plutôt dans ce que savait l’homme qui me faisait face.

L’ascenseur arrive au premier et on entra dans le salon privé où se trouvaient des jolies filles. Putain, qu’est-ce que j’avais envie de rester ici plutôt que d’aller marchander avec un type dont je ne savais même pas la nature. Putain, qu’est-ce que j’avais besoin de ce genre de vacances. Je fis d’ailleurs un clin d’œil à un des filles avant qu’une autre ne s’avance vers nous et que Weaver ne lui demande du whisky.

Le whisky, c’était bien.

On finit par prendre place dans l’un des salons privés. Je pris place confortablement, content d’êtes assis.

Et la première chose que je reçus fut des reproches. Je savais, d’après les vidéos montrées par E-SAK, que James n’était pas venu dans mes entrepôts de son plein gré. Ce type… Stanley. Y était pour quelque chose.

-J’ai vu les vidéos… Je sais que tu n’avais aucune envie d’être là… J’ai juste dit ça devant tes employés pour te forcer la main et pour pouvoir te parler seul à seul,
dis-je en souriant. Ce que je sais, par contre, c’est que tu t’es retrouvé face à mon meilleur robot et qu’il a essayé de faire son travail en supprimant un intrus. Soit, toi… Pardonne-lui, ce n’est qu’un robot programmé, après tout.

Je marquais une pause fixant James.

-Mais, je ne suis pas mon robot. Et j’attends d’avoir ta propre version. Qu’est-ce que tu faisais là, James ? C’est mon employé qui t’as fait entrer ? Si oui, explique-moi pourquoi…

Autant avoir toutes les informations sur l’évènement de l’autre jour avant d’aller plus loin. Mon but n’était pas de me mettre James à dos directement… Non, j’en avais un peu ma claque de la violence, la pour le coup.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Mer 27 Déc - 21:26



Entretien avec un démon



ft. William Stark




Ouais, Kelen savait gérer son petit monde, démons ou autres humains. Tout le monde filait doux de crainte des sanctions qui avec lui étaient sans pitié, comme cette conne de serveuse qui avait fait du plat à la cliente avec laquelle il était en train de boire un verre lui-même. Cliente qu’il aurait bien emmenée dans son appart si l’autre idiote ne s’en était pas mêlée. Il l’avait virée dans la soirée.
Quant à la remarque de Stark sur le fait qu’il devait se soumettre au client, Kelen lâcha un petit rire un peu crispé.


- Oh doucement, il n’est nullement question de soumission, mais juste de satisfaction. N’oublie pas que mes videurs sont là pour les clients qui croiraient un peu trop que le Lust  doit se soumettre à tous leurs caprices. Les règles c’est moi qui les fixe ! Un peu comme toi on dirait hm ?

Le sourire se fit provocateur, regard plein de sous entendus avant de revenir au sujet de la visite de William. Ce dernier qui du reste, ne manqua pas de souligner la grande forme de Kelen.

- Oui ! Je récupère plutôt vite et j’ai la chance d’avoir une garde-robe bien fournie. Remplacer mon cher costume n’a pas été trop compliqué, même si je le regrette quand même.

Oui ça c’était histoire de faire remarquer que Kelen était une victime dans cette affaire, contrairement à ce que Stark avait laissé entendre. Après quoi, parvenus dans le petit salon, Kelen prit place et débuta les hostilités. William l’accusait à tord, comme l’autre l’avait fait avant lui et le démon ne tenait pas à repartir dans cette même roue sans fin d’accusations et de conversation à sens unique comme ça avait été le cas avec l’autre cinglé. Aussi lui fit-il bien comprendre que ce n’était pas lui qui avait choisi de se rendre dans son entrepôt mais qu’il y avait été invité par son employé, employé qui lui-même avait été envoyé à trépas par son chien de garde.

Sauf qu’à sa grande surprise, face à ses justifications, William reconnut que Kelen était innocent, enfin dans cette affaire tout du moins, grâce aux films des caméras vidéos. Bien sûr, les caméras. Donc Stark avait tout vu. Bien que la méthode utilisée par Stark pour pouvoir lui parler en tête à tête, outra quelque peu le démon qui s’exclama.


- Voilà qui était plutôt gonflé de ta part ! Mais…. je dois reconnaître que c’était bien joué.

Oui mais bon Stark voulait malgré tout avoir sa version de l’histoire. Pourquoi cela ? Avait-il quelque chose à se reprocher ? hm ? Kelen savait que oui. En tout cas, il ne semblait pas se satisfaire ni des caméras de surveillance, ni de ce que l’autre lui en avait raconté. Ou alors, il voulait être sûr de ce qu’il avait vu, comme le transfert instantané de Kelen qui avait dû disparaitre brusquement des écrans de surveillance. Ce qui était plutôt compréhensible et c’était à présent que la conversation allait devenir intéressante.

- Bon au moins quelque chose qui est clair. J’avais pas demandé à être là. Quant à ton « robot »……il n’a pas juste fait son travail, toi et moi on le sait parfaitement. Sauf si tu me dis à présent que ton robot est programmé pour tuer tout ce qui bouge ? hm ? comme il l’a fait avec ton employé ? Et lui, sous quel prétexte il l’a tué hein ?....c’était pas un intrus, Stanley puisqu’il travaillait pour toi. Alors dis-moi William, pour quelle raison est-ce que ton…..robot a-t-il jugé utile de le supprimer ?

Kelen jouait avec son verre de Whisky, faisant tourner le liquide ambré, et son attention semblant complètement accaparée par ce dernier. Puis il s’en détourna pour sourire à William :


- Si tu réponds à cette question, je te dirais pourquoi Stanley m’a fait venir dans cet entrepôt. Même si tu dois déjà le savoir puisque tu as visionné les films des vidéos surveillance.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Ven 29 Déc - 18:24



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


Le client n’était pas tellement roi au Lust. James avait remis les pendules à l’heure à ce sujet. Il fixait les règles de son club et tout le monde devait s’y plier. Il fit le parallèle avec moi. Il n’avait pas tort même si ses déclarations étaient pleines de sous-entendus et de provocation. On était tous les deux des businessmen à défaut d’appartenir à la même race.

Je ne confirmai rien me contenant d’afficher un sourire qui en disait long.

Je pris soin de remarquer la très bonne forme de mon ex-ami. Si E-SAK avait reçu un missile dans la figure, James, lui, s’en était largement bien sorti même s’il regrettait son costume. Je ricanai.

-Il ne faut pas trop s’attacher aux choses.

James voulait sûrement me faire remarquer, par là, qu’il avait été victime dans l’histoire. Mais la vraie victime dans tout ça, ça avait été moi ! J’avais dû, premièrement, réparer E-SAK et, deuxièmement, ce n’était pas un costume que j’avais perdu dans l’aventure mais une partie de mon entrepôt sans compter du matériel à plusieurs milliers de dollars.

Bref…

On arriva dans le petit salon James se défendit encore en clamant qu’il n’avait pas voulu entrer dans cet entrepôt. Qu’il n’avait pas eu le choix. Que mon employé l’avait forcé d’une certaine manière. C’est bien que j’avais vu sur les vidéos de surveillances d’E-SAK. Mais je n’avais pas voulu le dire trop vite à James justement pour le pousser à un petit tête à tête en privé. James me trouva gonflé mais me rendit le fait que c’était bien joué. Je souris d’un sourire très large et fier.

-Je suis William Stark. Je joue toujours bien.

Bref, après ça, j’avais demandé la version de James sur les évènements. Je savais qu’il n’allait pas me dire cash ce qu’il était, ce n’était pas le genre des surnaturels. Mais je voulais, au moins, tâter le terrain en ayant la version de Weaver et, surtout, en lui laissant le pouvoir de m’expliquer comment il avait réussi à sortir de mon entrepôt comme par magie.

Il blâma E-SAK et sa manie de tirer sur tout ce qu’il bougeait. Après tout, en dehors de James qu’E-SAK avait reconnu comme étant un surnaturel, mon robot avait tué un de mes employés sans trop de remord. Probablement parce que l’employé en question avait fait entré James dans un lieu sécurisé. E-SAK avait agi comme un système de défense – chose qu’il était au final.

Je pris mon verre de whisky écoutant James jusqu’au bout alors qu’il me posait la question de savoir pourquoi mon robot a jugé utile de supprimer un de mes employés. En échange de ma réponse à cette question, il me dirait pourquoi Stanley – l’employé – l’avait fait venir, lui, dans mon entrepôt. J’avoue que j’avais envie d’en savoir les raisons. E-SAK ne m’avait montré, sur vidéo, que le moment où il avait été face à James. Je ne savais pas ce qu’il s’était passé avant. Le reste du matériel avait été trop endommagé pour récupérer les fichiers vidéo des différentes caméras de surveillances.

Je bus un coup de whisky avant de regarder James droit dans les yeux.

-Mon robot n’est qu’un robot, James. Il a jugé utile de supprimer l’employé parce qu’il t’avait fait pénétré sur une propriété privée ultra-sécurisée. L’employé, en faisant ça, a été considéré comme une menace pour la sécurité du bâtiment. C’est pour ça qu’il s’est fait zigouillé par mon robot. Mon robot n’est qu’un être programmé à la sécurité de ma personne et de mes inventions. S’il y a une faille dans la sécurité, il tue. Et s’il tue, c’est parce que j’ai été un peu dur en le programmant. Ça je l’avoue.

Je bus à nouveau un coup de whisky avant de reprendre. James avait raison. E-SAK avait tué l’employé sans trop réfléchir. Mais remettre en cause le fonctionnement d’E-SAK, c’était mettre James sur des pistes que je ne voulais pas qu’il suive – même si j’avais peur qu’il ait déjà le fin mot de l’histoire.

-A ton tour, James. Pourquoi Stanley t’as-t-il fait entrer dans mon entrepôt ?

Je le toisai du regard tout en buvant mon whisky. J’arborais un sourire presque sûr de moi.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Dim 31 Déc - 13:53



Entretien avec un démon



ft. William Stark





Non c’est sûr. Il ne fallait pas s’attacher aux choses mais que voulez-vous ! Quand on était un démon, on ne pouvait que s’attacher aux biens matériels puisque ça faisait très longtemps qu’il avait été dépossédé de son bien le plus important. Alors le Lust, et tout ce qui allait avec, c’était au fond ce qu’il avait de plus précieux, sans pouvoir pour le moment en tout cas, espérer plus ! Et puis James était un démon coquet qui aimait soigner son apparence ! Quant au pseudo robot ? Il ne s’inquiétait pas puisqu’il savait qu’il s’en était parfaitement sorti. Hélas !

Kelen ricana à la remarque de William. Cet homme avait un égo encore plus grand que le sien, ce qui était assez rare pour être relevé.


- Oui enfin toujours, je ne sais pas….


Le sourire du démon s’étira. William partait dans cette histoire avec un sérieux handicap, un handicap qui s’appelait Isaac. Ils finirent donc par en revenir à ce sujet en particulier, E-sak mister Robocop créé en partie du moins par ce génie de William Stark et qui n’avait pas hésité un seul instant à se débarrasser d’un type, employé de Stark de surcroît parce que ce dernier avait fait entrer Kelen dans leur foutu entrepôt !

Kelen pourtant sourit devant les mensonges éhontés de Stark qui mentait avec un si bel aplomb qu’il aurait pu l’applaudir. Au lieu de quoi il se contenta de l’écouter, un doigt sur la bouche, sourire amusé, et le regard qui brillait d’intérêt.


- Hmm hmm je vois. Donc si je suis ton point de vue, E-Sak n’a commis aucune erreur en supprimant ce pauvre type qui bossait pour toi, juste parce qu’il m’a fait entrer moi, dans ton entrepôt ? Hm dis-moi Stark, tu ne penses pas qu’un simple blâme aurait suffi ? Ou… je n’sais pas, à la limite, le virer sans préavis, sans indemnité, tout ça quoi….Non…. ton robocop, lui il a tout simplement assassiné ce crétin de Stanley, parce que ah oui, il était soit disant une menace pour la sécurité de ton entrepôt.  Et d’après toi donc il s’agit simplement d’un problème de programmation ? Par conclusion, ça fait de toi le responsable de ce crime.

Kelen se pencha soudain en avant pour ajouter, le sourire diabolique :

- Et ça, ça va faire tache sur ton CV l’ami ! Ouais, le meurtre ça fait jamais bien surtout quand tu passeras devant le juge.

Et il ne précisa pas lequel.

- Mais bon, ajouta-t-il en se reculant pour se remettre à l’aise contre la banquette. Peut-être que ta responsabilité pourrait-être jugée moindre quand on sait qu’E-Sak n’est pas vraiment un robot à proprement parlé hm ? Qu’il a quand même sa part de responsabilité dans l’histoire. Tout n’est pas qu’une question de programmation n’est-ce pas ? glissa-t-il d’un ton mielleux à Stark.

Il soupira avant d’ajouter.


- Hé oui je sais, les affaires sont dures, surtout pour des hommes comme nous. A toujours devoir lutter contre les éléments, à devoir se justifier de tout et de rien comme,…. Comme ce problème avec cet idiot de Stanley. Je l’ai dit à ton ami robocop. C’est lui qui m’a fait venir là-bas. Il m’a dit qu’il aurait des trucs intéressants à me montrer, il me devait non pas beaucoup d’argent mais quelque chose qui a plus de valeur encore. J’ai cru qu’il souhaitait simplement rembourser sa dette, sauf que non. Stanley a juste voulu se débarrasser de moi !…. Il savait qu’en m’enfermant dans ton entrepôt, je risquais d’avoir de gros ennuis, et c’est en effet ce qui s’est passé. J’ai bel et bien eu des ennuis à cause de TON robot et ses conneries auraient pu nous coûter cher à tous les deux ! Mais vois-tu….

Kelen prit le temps de siroter un peu son Whisky.

- Je suis un mec sympa et tu es mon ami n’est-ce pas ? Alors si tu veux, je peux fermer les yeux sur toute cette histoire. Hop on enterre tout ça et on en parle plus, d’accord ?

Il ajouta encore, avec un large sourire, mais son regard resta de glace.


- Et c’est une fleur que je te fais là.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Mar 2 Jan - 17:16



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


Je jouais toujours bien. Et même si James pensait le contraire et le disait tout haut, je gardais quand même cette certitude. Parce que, pour rester là où j’étais sur l’échelle du monde je ne pouvais pas penser autrement.

Je me contentai d’ignorer sa remarque pour entrer dans le vif du sujet. Je lui servis un mensonge pour justifier la mort de Stanley qu’E-SAK avait tué sans aucune remord probablement parce qu’il mettait en péril la sécurité du bâtiment. Mon mensonge pas forcément très bien construit permis à James de me tacler en mettant en avant le choix extrême qu’avait fait E-SAK. Tuer sans sommation Stanley était exagéré par rapport au crime de mon employé. Vrai. Et donc j’étais responsable. Vrai aussi. Je bus un coup de whisky.

-Responsable d’avoir mal programmer E-SAK… Ouais, je l’admets.

Mais je n’allais pas jusqu’à affirmer que j’étais responsable de la mort de Stanley parce qu’E-SAK l’était. Seulement, évoquer ce simple fait viendrait à réfuter mon propre mensonge. J’étais dans un traquenard. Je le savais. Mais je restais tout de même calme.

Jusqu’à ce que James n’insinue qu’il savait ce que je redoutais qu’il sache. Je le regardais, droit dans les yeux, quand il disait qu’E-SAK n’était pas vraiment un robot à proprement parlé. Je serrai les dents me trahissant un peu.

Je n’ajoutai rien, laissant James parler. Je sifflais le whisky voyant que j’avais bien moins de carte dans mon jeu que James maintenant que je savais qu’il savait la vraie nature d’E-SAK. J’étais venu ici pour vérifier… J’avais ma réponse.

James évoqua Stanley et ce qu’il lui devait. Quelque chose de plus important que l’argent. Je levai un sourcil me demandant bien, dans ce monde, ce qu’il y avait de plus important que l’argent. Et il blâma encore E-SAK dans l’histoire avant de me soumettre la possibilité d’oublier chacun ce que l’autre savait sur l’autre. Enterrer tout ça…

Je soupirai en regardant le fond de mon verre maintenant vide en riant un petit peu cyniquement avant de relever le regard pour fixer James droit dans les yeux.

-Alors tu sais...


Mon sourire jaune plus que cynique, maintenant, ne s’effaça plus de mon visage.

-J’étais venu ici pour être sûr que tu savais. Or, tu sais… Bien… Je suis fixé maintenant.

Je marquais une pause pour prendre un air un peu plus sérieux.

-Je ne te poursuivrais pas pour les incidents si tu ne dis rien sur ce que tu as vu et sur ce que tu sais.


Je posai mon verre sur la table.

-J’ajoute au deal que je ne dirais rien sur ce que je sais sur toi.


Je laissai apparaitre un léger sourire.

-Les disparitions mystérieuses. Les pouvoirs psychiques. J’éviterais d’en parler à la CIA et de leur fournir les vidéos. A la condition que tu me dises précisément ce que tu es.

Je ne lâchais pas son regard. Au mieux il me révèle sa nature. Au pire, il ne me dit rien et on repart avec le deal.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Mer 3 Jan - 21:06



Entretien avec un démon



ft. William Stark





Kelen eut un petit rire sarcastique. C’est qu’il y tenait à son prétexte le William ! C’en devenait amusant. Aussi ne put-il pas s’empêcher de le titiller encore un peu.

- Tu admets avoir fait une erreur de programmation ? J’en suis très surpris, venant de la part d’un génie comme toi, commettre une telle erreur. Ça me parait impossible !

Le regard de Kelen se fit malicieux, sans méchanceté aucune, pour un démon c’était digne d’être relevé. Peut-être qu’au fond, appréciait-il plus William que ce dernier ne semblait le croire. Ils étaient en quelque part de la même trempe, de ceux qui voulaient tout et à moindre prix ! Sans avoir à trop lever le petit doigt. Quoiqu’en l’occurrence, il allait devoir faire un peu plus d’effort que cela s’il voulait arracher ce deal au célèbre William Stark.

C’est pourquoi Kelen en dévoila un peu plus sur ce qu’il savait d’Isaak, notez bien la prononciation très différente. Et son discours parut faire son petit effet. Alors le démon lui fit une première offre qui paraissait vraiment très correcte, peut-être un peu trop ? Ne rien dire de ce qu’il savait en échange du silence de William. Mais bien sûr, ça n’était qu’un début, un simple appât pour voir à quel point William était aux abois, à quel point il était paré à négocier, ce que n’avait su faire ce gamin qui avait pourtant le même sang que son « créateur » dans tous les sens du terme !

Et William au grand plaisir de Kelen, saisit aussitôt l’opportunité ainsi offerte. Le démon sourit.


- Oh je sais tellement de choses, William….tellement ! dit-il d’un ton théâtral, presque fatigué.

Il s’amusa un peu plus quand Stark lui assura qu’il ne le poursuivrait pas pour les incidents à son entrepôt et Kelen ne résista pas à l’envie de répliquer.


- Bien, très bien ! Dans ce cas je ne te demanderai pas non plus de me rembourser mon costume ! Comme ça nous sommes quittes !
Dit-il avec un grand geste de la main.

A présent que sa proie avait mordu à l’hameçon, il ne lui restait plus qu’à le ferrer. Kelen attendit patiemment et ne tiqua que légèrement à la condition que William ajouta, laissant planner la menace d’un rapport à la C.I.A. Oui tu parles, Kelen savait parfaitement de quoi il s’agissait. Ainsi donc, il l’avait vu se volatiliser, voilà qui aurait fort contrarié Ardat-Lily si elle avait été au courant. Mais Kelen décida que pour le bien de tous, elle n’en saurait rien.

Le démon fit une moue et y ajouta un geste négatif de l’index.


- Une condition ? hmmm tu sais Will, je peux t’appeler Will n’est-ce pas ? A présent que nous savons presque tout l’un de l’autre. D’ordinaire, sache que c’est moi qui fixe les conditions, mais soit. On est tous les deux embarqués dans une affaire qui risque fortement de nous compliquer la vie. Sauf que voilà, tu es un mec très intelligent et moi aussi, alors pour notre intérêt à tous les deux, pour le bien de mes affaires et de tes affaires le mieux que nous ayons à faire, c’est de nous arranger entre nous, sans faire intervenir quiconque qui ….ne pourrait comprendre.

Kelen prit le temps de leur resservir à tous les deux un whisky avec la bouteille que Tanya avait laissé, puis lui fit son offre à lui.


- Tu veux donc savoir ce que je suis exactement ? C’est ça ? haaa la curiosité, on dit que c’est un vilain défaut, mais moi, elle m’amuse. Sauf qu’une fois que tu sauras, il faut que je te prévienne qu’il n’y aura aucun retour possible. Alors, je te dis ce que je suis hm ? Et toi en échange, motus et bouche cousue sur toute cette histoire, tu n’en parles strictement à personne, pas même le SPN ….

Kelen guetta attentivement la réaction de William avant d’enfoncer le clou final :

- Et moi je garderai ton secret pour moi, le fait que tu ais utilisé ton propre fils pour en faire un robocop. Et tu vois, je ne vais même pas te demander les raisons qui t’ont poussé à faire ça. Après tout, ça ne me regarde pas n’est-ce pas ? Comme les affaires que je peux mener ici, à New-York. Ca, ça ne regarde que moi. Alors Will, Deal ?

Kelen lui tendit la main, avec un sourire charmeur accroché à son visage. Si William acceptait, il lui laisserait voir sa véritable nature, même s’il risquait d’avoir un choc ! Et ensuite ? Et bien ils pourraient parler encore affaire ou profiter enfin de cette soirée, le choix appartenait à son ami !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Ven 5 Jan - 15:06



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


Admettre que j’avais fait une erreur faisait aussi mal que de se faire transpercer par une tige en métal. Et le fait que James se permette de le souligner faisait encore plus mal. Mais admettre cette erreur me permettait de ne pas devoir en admettre une plus grosse. Soit, d’avoir fait du cadavre d’E-SAK un robot tueur… Je souris mais jaune et n’ajoutai rien. Parce que dire « oui j’ai merdé » viendrait à admettre deux fois de suite mon erreur. Et une fois, c’était bien suffisant.

Mais, rapidement, je sus que mon mensonge était inutile. James savait tout et, enhardi par son savoir sur mes propres affaires, il me proposa un deal que je n’avais d’autre choix que d’accepter. Il déclara savoir beaucoup de chose ce qui n’était, bien sûr, pas vraiment pour me rassurer. Je soutenais tout de même son regard sans flancher en affirmant que je n’allais pas le poursuivre pour les incidents de l’entrepôt. En contrepartie, il déclara qu’il ne me ferait pas rembourser son costume. Quitte au l’était…

Toutefois on l’était jusqu’au moment où j’ajoutai ma propre pierre à l’édifice en proposant une autre condition qui me permettrais de catégoriser James. De savoir à quelle créature j’avais affaire.

Il déclara presque directement que c’est lui qui fixait les conditions. J’esquissai un petit sourire quand il finit par dire qu’il valait mieux s’arranger entre nous. Sans doute qu’il voulait mettre la CIA hors de cause. Bien ! C’était un avantage pour lui et pour moi.

-Bien, ça me va ! J’aime les arrangements à l’amiable, c’est toujours plus avantageux, dis-je en souriant un peu.

Il nous servit à nouveau du whisky et je ne tardai pas à porter ce nouveau verre à mes lèvres. Je voulais savoir ce qu’était James et il s’en amusa. Tellement qu’il sembla accepter de me le dire si je ne disais rien au SPN. Je sifflai entre mes dents… Il savait aussi pour le SPN. Rien n’échappait à ce type, apparemment. Je ne savais pas d’où il tenait toutes ses infos mais c’était de l’art.

Alors que je croyais le deal conclu. Qu’il me suffisait d’approuver les dernières phrases de James. Il ajouta qu’en échange de tout ça, il ne dirait à personne mon plus grand secret : soit qu’E-SAK était mon fils… Je blême bien malgré moi. Il détenait l’information capitale. Je ne pouvais qu’accepter le deal.

Je pris le temps de me remettre de ça regardant la main tendue de James. Je me mordis, ensuite, la lèvre avant de boire d’une traite le whisky.

Il me tenait… Il avait gagné…

Je finis par serrer la main de James.

-Marché conclu. Tu ne dis rien sur le môme… Je ne poserais pas de question sur tes affaires ici… Et le SPN ne saura rien de tout ça.

Rien sur lui… Et rien sur moi.

-Je ne poserais pas non plus de question sur comment tu as su tout ça,
dis-je avec un sourire désenchanté. Mais si tu trahis notre deal… Si je tombe. Tu tomberas avec. Je t’en fais la promesse.

Les investigations sur les questions qui me restaient, ça sera pour plus tard. Pour l’instant, James me devait une information.

-Mais, en attendant, je veux savoir ce que tu es,
rajoutais-je en le pointant du doigt.

Je posai mon verre de whisky vide sur la table attendant qu’il me crache le morceau.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Sam 6 Jan - 14:14



Entretien avec un démon



ft. William Stark




Kelen offrit un large sourire à la réponse de Stark. Un arrangement à l’amiable, le terme était joliment trouvé ! Mais il doutait que l’amitié entre lui et Will serait encore d’actualité quand son « ami » découvrirait la vérité. En quelque part, Kelen  aurait bien aimé rester son ami surtout que niveau des affaires, ça apportait un plus d’être l’ami d’un milliardaire réputé. Et oui, il n’était pas un démon pour rien. Mais dès l’instant où Stark était entré ici, il avait bien senti que cela ne serait plus le cas, et tout ça pourquoi ? Parce que ce débile de Stanley avait cru pouvoir se débarrasser de lui et de son contrat. Remarquez, en quelque part, il avait à moitié réussi. Le contrat avait été annulé et ceci il le devait à E-Sak. Cependant ça ne lui avait pas sauvé la vie à cet imbécile de Stanley.

Enfin, Kelen devait mettre ses regrets de côté et voir les choses du bon côté, car le démon qu’il était venait de réussir un joli coup, sauver ses petites fesses et surtout son affaire en évitant que des gens de l’extérieur viennent y fourrer leur nez sous prétexte qu’un démon y résidait. Stark acceptait son marché. Il devait sacrément y tenir au petit secret de sa paternité.


- Parfait ! c’est parfait, répondit Kelen avec un grand sourire satisfait, avant de s’amuser des menaces de Stark.
- Oui oui, ne t’inquiète pas, j’ai autant, ou hum presque autant à perdre que toi et …..

Son sourire s’étira et Kelen tout en fixant Stark, laissa enfin paraître son regard démoniaque, son héritage de la bête,  don d’Asmodée, pupille oblongue, animale, et prunelle d’un orange où paraissaient briller les flammes de l’enfer.


- Parce que si je tombe, je vais tomber bien plus bas que toi, même très très bas, susurra-t-il, avec toujours son regard diabolique, si tu vois ce que je veux dire hm ?

Et Kelen éclata de rire.

- Mais à présent que ce détail est réglé, nous allons pouvoir fêter notre arrangement n’est-ce pas ? Ou tu as encore d’autres questions sur ce que je suis ?

Puis avec un gentil sourire, et retrouvant son regard d’un bleu intense, il ajouta, voix rassurante :

- Ne t’inquiète pas William, tu n’as rien à craindre de moi, enfin pour autant que tu ne cherches pas à m’entuber. Les démons savent être réglos quand il le faut. Mais les humains ne peuvent pas en dire autant. Stanley aurait payé très cher le coup qu’il m’a fait, mais las, à présent je ne peux plus rien contre lui, parce que ton E-sak l’a envoyé tout droit au purgatoire.

Kelen secoua la tête après avoir avalé une nouvelle gorgée de Whisky, l’air vraiment contrarié par cette histoire. Il ne fallait jamais essayer de rouler un démon, cela coûtait très cher mais le destin avait décidé Dieu seul savait pourquoi d’épargner cet abruti.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Lun 8 Jan - 13:14



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


Les chances que James me trahisse étaient maigres. Il déclara avait presque autant à perdre que moi. C’est-à-dire qu’il avait beaucoup à perdre, tout comme moi. Moi, ma réputation risquait d’en prendre un coup si mes secrets concernant E-SAK étaient révélés… J’ose même pas imaginé la tête du SPN s’il apprenait ce que j’avais fait à ce gosse.

Rien que d’y pense, je tiquai. Non, il ne valait vraiment mieux pas que ça se sache…

Mais il me restait à savoir ce que James était réellement. J’aurais pu ne pas lui demander. J’aurais pu en rester là et aller profiter des filles de son club histoire de recharger mes batteries. Mais non… Il fallait que je sache. Parce que je n’aimais pas ne pas savoir. J’étais William Stark et savoir que je ne savais pas quelque chose était synonyme d’échec.

Et j’eus une demi-réponse quand James laissa paraitre son vrai regard. Des yeux orange, une pupille d’une forme inédite. Je fixai se regard non sans me contracter un peu, écarquillant les yeux. Ce genre de regard, il y en avait des témoignages dans les dossiers du SPN… Et on donnait le nom de démons à ceux qui les avaient.

James devait, donc, certainement être un démon.

C’était bien ma vaine…

Il déclara que s’il tombait, il allait tomber bien plus bas que moi. Après avoir vu un tel regard, je comprenais largement le sous-entendu.

-Je vois parfaitement ce que tu veux dire.

« Parfaitement » n’était pas le bon terme. Je n’avais aucune idée de ce qu’était leur fameux « Enfer ». En réalité, c’était un vrai cauchemar de penser qu’un tel endroit existe. Tout comme le Paradis… Mais, il fallait que je me fasse à l’idée que ces endroits existaient bel et bien. J’avais rencontré un Ange… Maintenant un Démon. Et comme je ne crois que ce que je vois, je ne pouvais qu’y croire…

Mon visage c’était fermée devant la révélation de James. Mon cœur avait accéléré le rythme même si je savais que le Démon n’allait strictement rien me faire sur base de notre deal.

Il déclara, d’ailleurs, les détails de notre arrangement réglé et qu’il était l’heure de la fête. Son regard repris son état « normal » alors que le mien était toujours braqué sur le sien.

-Non, je n’ai aucune autre question. Tout me semble parfaitement clair.

Je laissai transparaitre un sourire un peu jaune. James ajouta que je ne devais pas m’inquiéter. Qu’il ne me fera rien tant que je ne chercherais pas à le prendre à revers. Il vanta ses qualités d’homme de parole ce qui n’est pas le cas des humains. Il regrettait d’ailleurs ne pas pouvoir faire regretter à Stanley sa traitrise.

Je m’éclaircis la gorge avant de sourire d’un sourire plus franc.

-Je pense que Stanley a eu son compte. Je ne pense pas que le purgatoire soit le meilleur endroit du monde.


Vous savez ce qui m’ennuie le plus dans cette histoire ? C’est que j’appréciais les qualités de James. Il avait de bons goûts… Les mêmes que moi. C’était un type dur en affaire… Tout comme moi. En fait, il avait pas mal de qualité que je partageais avec lui comme sa soif de débauche que j’avais aussi… Et l’idée même de savoir que cet homme était un Démon me faisait froid dans le dos pour ces raisons-là. Parce que ça me donnait un petit aperçu d’où je risquais d’aller si jamais je mourrais.

-Je ne chercherais pas à t’entuber. Je n’aurais aucun intérêt à le faire.


Je le regardais toujours droit dans les yeux. Comme si j’appréhendais le moment où ils vireraient à nouveau à l’orange.

-Maintenant, je suppose qu’on peut passer à la fête… Je pense que je mérite quelques services gratuits, tu ne crois pas ?

Je souris essayant de garder une certaine contenance après tout ce que je venais d’apprendre ici.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James K. Weaver
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Lust

Feuille de personnage
Âge: 28 (394 en réel)
Métier: Propriétaire du Lust
Particularité: Démon des croisements

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Mar 9 Jan - 19:52



Entretien avec un démon



ft. William Stark




Kelen commençait à trouver cette soirée très amusante et sourit en trouvant la réaction de Stark très courageuse ! Beaucoup auraient pris leurs jambes à leur cou pour s’enfuir le plus loin possible, auraient hurlé, ou menacé d’envoyer un prêtre pour le faire exorciser, par exemple ? Mais William resta plutôt Zen. Oh Kelen voyait bien qu’il avait un peu changé de couleur et que la découverte ne lui faisait pas spécialement plaisir, mais pour un humain, il réagissait vraiment bien. Il n’avait même pas de question à lui poser. Ce qui finit par faire rire Kelen.

- Tu ne veux pas ou tu n’oses pas ? haha ne t’inquiète pas, Stark tu ne fais pas encore partie de nos listes.

Il avala une longue rasade de Whisky et fit claquer sa langue contre son palais. Décidément, il appréciait de plus en plus sa situation ici au Lust, même si après avoir quitté Ardat-Lilly, il avait tout de même craint pour ses fesses. Mais à présent tout était arrangé ! Il savait qu’il pouvait compter sur la parole de Stark. Quant à lui, il n’avait aussi rien à gagner en allant raconter partout qui était E-Sak. En résumé, c’était un très bon marché qu’il venait de conclure.

Kelen rit à nouveau à la remarque de William sur le purgatoire :


- Certes,  ce n’est pas un endroit que je recommanderai ! Mais c’est mieux tout de même que d’être envoyé tout droit en enfer, comme ça aurait dû être le cas. Enfin bref !


Le démon fit un geste nonchalant de la main et approuva les paroles de Stark.

- Absolument ! place à la fête ! Qu’est-ce que tu préfères ? Un petit show de mes superbes nymphes de la nuit, ou … passer directement au plat principal ? hm ?

Le sourire de Kelen s’étira et il confirma.

- Bien sûr, c’est avec plaisir que je te rends ces quelques services. Les amis sont là pour ça n’est-ce pas ? Et si une fois tu as besoin de quoique ce soit, conclut-il des plus mielleux, n’hésite pas à venir me trouver hm ?

Kelen lui fit un clin d’œil puis appuya sur la sonnette de commande. Tania se présenta aussitôt.

- Fais venir les filles ma belle. C’est toujours les brunes que tu préfères Will ?


Il n’était plus sûr de se souvenir des goûts de William en matière de fille, et puis peut-être que le milliardaire avait envie ce soir de varier les plaisir ? Kelen lui laissa le choix des filles, tandis que lui-même souriait à Tania.

- Et toi, ma princesse, ce sera toi ce soir qui danseras pour moi.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Stark
avatar

Messages : 1350
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 44 ans
Métier: Ingénieur et consultant SPN
Particularité: Génie

MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   Jeu 11 Jan - 14:49



Entretien avec un démon



ft. James K. Weaver


Je ne voulais pas poser plus de questions à James même si plusieurs d’entre elle me brûlait la langue. James répondit à l’un d’entre elle. Je me mordis la lèvre malgré moi. Pas encore… C’est ce que le Démon avait dit. Ça signifiait que mon cas n’était pas encore scellé.

Je ne répondis pas à James à savoir si je ne voulais pas ou si je n’osais pas poser de questions. Disons que je n’osais pas les poser tout de suite…

Bref, j’acceptai le deal et tout sembla arrangé. Enfin, plus ou moins… Ça ne me plaisait quand même pas qu’un type issu de l’Enfer sache tous mes petits secrets. Mais je devais faire avec…

James parla encore de Stanley qui, de mon point de vue, avait eu son compte en étant envoyé au purgatoire. James rétorqua que l’Enfer était encore pire… Je n’en doutais pas… L’idée même de cet endroit – qui semblait bel et bien exister – me fit frissonner.

-Ouais… J’imagine…

J’avais besoin d’un break après tout ça… Et je savais que James, malgré sa nature, pourrait me procurer ce break. Et il ne rechigna pas à me proposer ses filles. Show ou directement le plat principal, on devait rendre à James ses qualités de commercial.

-La totale… J’ai toute la nuit, après tout…

Je devais me changer les idées. Et je devais, surtout, oublié que James était l’une des créatures que je combattais. Pas simple, surtout quand il me venait, parfois, de penser que Sandy n’approuverai pas du tout que je deal avec un Démon…

James faisait tout ça avec plaisir – ben voyons… Il n’hésita même pas à me proposer son aide si j’en avais besoin dans l’avenir. Un vrai commercial… Mais je suppose que c’est une caractéristique de Démon… D’où le fait que je ne préférais pas trop penser à tout ça.

-J’y penserais, dis-je avec un sourire en coin.

Mais en tout dernier recours. Quand je serais à l’agonie… Je pense qu’il faut toujours attendre le dernier recours avant de songer à vendre son âme…

Bref, il me demanda si j’aimais toujours les brunes. J’haussai les épaules.

-Ça dépend… Je suis dans ma période rousse…


Je parlais des femmes comme on parle d’un bon vin… Mais bon, je suppose que ce n’était pas un patron de boîte de nuit qui allait m’en tenir rigueur.

Les filles ne tardèrent pas à arriver alors que James avait déjà choisi sa proie. La jolie Tania qui n’avait rien à envier aux autres. Moi, c’est sur une rousse que je jetai, finalement, mon dévolu.

Malgré les révélations que j’avais eues sur James, je ne pouvais m’empêcher d’apprécier certaine facette de sa personnalité… Et c’était ça que je voulais oublier ce soir dans les bras des filles du club du Démon.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entretien avec un démon [PV James]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien avec un démon [PV James]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor
» Entretien avec Magneto [Hypermusic et Magneto] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Bronx :: The Lust-
Sauter vers: