Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Porte de sortie [Bobby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlet Morrigan
avatar

Messages : 1903
Date d'inscription : 07/05/2016
Localisation : swiss

Feuille de personnage
Âge: apparence 27 (1010 ans)
Métier:
Particularité: journal

MessageSujet: Porte de sortie [Bobby]   Hier à 0:48



Porte de sortie



ft. Bobby Sands




Une fois qu’elle se fut éloignée de l’Ange, l’effet des pouvoirs de cette dernière s’estompa et soudain Scarlet se sentit submergée par une vague de défaitisme, comme si elle subissait un méchant contrecoup des gracieuses bouffées d’espoir et de sérénité. Parce qu’en réalité, le monde était loin d’être aussi paisible et plein d’espoir que ne le lui avait fait croire l’Ange, même si Scarlet avait senti que Sandy elle-même aimait à y croire, ou voulait y croire…..

Ce n’était pas pour autant que son espoir était contagieux surtout à présent qu’elle avait quitté cet endroit qui avait été la cible du SPN et qui désormais n’avait plus rien qui puisse la lier à Bobby. Un autre espoir brisé pour retrouver sa trace. Et puis surtout, Sandy ne possédait pas la même vision des choses que la Morrigane qui comme elle le leur avait laisser entendre, était la plus à même de voir comment les hommes fonctionnaient. Ils aspiraient tous c’était certain, au bonheur, à l’amour, mais aussi à la réussite, à la gloire, et ces désirs amenaient par déviance, d’autres aspirations beaucoup moins louables. Le péché comme l’appelaient ces croyants du dieu unique, gangrénait l’humanité, jusqu’à les mener à commettre les pires des crimes. C’est sûr que quand on était exposé jour après jour aux actes parfois atroces des hommes, on possédait un point de vue beaucoup plus défaitiste sur ce monde.

Mais ce n’est pas pour autant qu’elle allait renoncer, ne pas remplir sa promesse, ne rien faire pour retrouver Bobby, et surtout fermer la porte à cet infime espoir suggéré par l’Ange pour éviter que cette guerre amorcée ne plonge le monde dans des ténèbres plus obscures encore. Scarlet était sensée n’être qu’une main armée pour aider les humains à obtenir vengeance. Elle était un témoin participatif de l’histoire, pouvant faire pencher la balance un peu plus vers l’obscurité ou plus vers la lumière, mais elle préférait garder la neutralité d’un juge plutôt que devenir partie prenante, surtout dans cette histoire qui touchait l’homme qu’elle aimait. Sauf que là, elle n’avait plus le choix, parce que si elle laissait faire, elle le perdrait définitivement.

Et elle n’avait nul besoin des requêtes de vampires venus lui demander d’intervenir auprès de Bobby ou de celle d’un Ange doublé de son garde du corps pour le comprendre. Sauf que pour commencer, elle allait devoir le retrouver et c’était justement ce point qui lui posait le plus de difficulté. Au moins, elle savait qu’il était toujours en vie, sinon Barnes n’aurait pas eu l’air aussi inquiet pour ses troupes, parce qu’il avait compris qu’elle irait jusqu’au bout, sans son aide…. Maudit soldat, si ce type ne lui avait pas tiré dessus, elle serait sans doute déjà auprès de Bobby.

Scarlet s’enfonça dans la nuit qui tombait peu à peu sur New York, sans but précis, marchant sans savoir où ses pas la menaient. Il devait bien y avoir un moyen de le retrouver. Mais combien de fois ne s’était-elle pas déjà torturée avec cette question ? Toujours en proie aux plus sombres pensées, Scarlet essuya une larme qui coulait sur sa joue. Elle n’avait aucune solution, aucune !

Elle allait faire un pas de plus quand l’appel retentit. Scarlet se figea, son cœur, ses pensées, tout son être suspendu à cette sensation milles fois ressentie, mais dont la vibration lui laissa d’emblée deviner de qui venait l’appel, la signature n’était à nul autre pareil !


- Bobby,
souffla-t-elle, l’espoir revenant en force, autant que sa détermination.

L’instant d’après elle disparaissait par la porte d’un bâtiment abandonné et tagué de toutes parts, et après avoir franchi un portail, se retrouva au cœur de cet endroit que tant de surnaturels devaient redouter et qui retenait Bobby prisonnier depuis trop longtemps. Elle avait foncé, sans attendre dès qu’elle l’avait entendu, comme si elle redoutait de laisser passer la seule et unique occasion qu’elle aurait de le revoir, et ne sachant pas trop à quoi elle devait s’attendre en fait.

Elle pénétra ainsi dans sa cellule par l’unique porte qui y donnait accès, et son regard tomba aussitôt sur Bobby. On était très loin du décor des prisons de Maze, et très loin du Bobby amaigri qu’elle y avait rencontré pour la première fois, mais elle en fut rassurée, très vite, de voir qu’il semblait aller bien. Scarlet se précipita alors pour rejoindre ses bras dans une étreinte désespérée qui témoignait de toute l’angoisse qu’elle avait ressentie pour lui, savoir s’il était toujours en vie ? Ce qu’ils lui avaient fait ? S’ils l’avaient comme elle le craignait torturé ? Mais, il avait l’air bien, vraiment bien comme elle le vérifia encore en s’écartant de lui, le regard embué par les émotions.


- Tu as l’air d’aller plutôt bien,
murmura-t-elle, mais avec l'expression de celle qui avait du mal à en croire ses yeux. Sa main venant effleurer les traits du vampire comme pour se prouver leur réelle existence.

Puis sans attendre sa réponse, elle se tendit vers lui pour l’embrasser dans un baiser ardent et passionné mais ils furent rapidement interrompus par un son très désagréable qu’elle identifia même pour une morrigane venue du fin fond de l’Ecosse. Les alarmes s’étaient déclenchées. Ils ne devaient pas traîner ici. Aussi pour leur faire gagner du temps, Scarlet créa un bouclier de temps ralenti autour d’eux, avant de se tourner vers Bobby.


- Allons-nous en, dit-elle en désignant la porte.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby Sands
avatar

Messages : 806
Date d'inscription : 05/05/2016

Feuille de personnage
Âge: 62 ans
Métier: Militant
Particularité: Vampire

MessageSujet: Re: Porte de sortie [Bobby]   Hier à 16:55



Porte de Sortie



ft. Scarlet Morrigan


Cela ne devait faire que quelques heures depuis la visite de William Stark ou plutôt, de son hologramme. Je n’avais attendu que quelques heures, avant d’appeler Scarlet… Et de démontrer à William Stark que s’ils m’avaient retenu aussi longtemps, c’était uniquement parce que je n’avais pas décidé du contraire.

Mais il était temps d’arrêter les frais. Le SPN n’en avait pas appris plus sur moi, pas plus que moi sur eux, si ce n’était que je connaissais maintenant plus ou moins certaines de leurs méthodes. Que je connaissais aussi désormais le visage De Connor Pierce en plus de celui de William Stark.

Par contre, j’avais appris une chose non négligeable : William Stark avait survécu à notre petite altercation au bunker…

Un véritable miracle quand je savais que mon magnétisme avait salement endommagé son implant cardiaque à ce moment-là.

Je ne pouvais donc pas rester moisir ici.

Alors, quand le moment était venu, j’avais appelé Scarlet…

Scarlet qui était aussi une excellente raison de sortir d’ici. Mon amante me manquait bien que j’essayais de me le cacher à moi-même. Mais je n’avais pas pu le cacher au SPN, cependant… Puisqu’à chacun des interrogatoires menés par Pierce, lorsqu’il parlait de Scar, je me murais dans un silence de mort… Ou j’essayais d’attaquer, ce qui me valait d’être électrocuté.

J’eus l’impression que j’avais à peine appelé la Morrigane que la porte de ma cellule s’ouvrit…

Je connaissais le pouvoir de mon amante et je l’avais vu en user plusieurs fois déjà. Mais c’était toujours aussi impressionnant pour moi. Je ne me levai de ma couche que pour réceptionner la sorcière qui se jeta dans mes bras. Elle avait eu peur… Elle avait eu sacrément peur… Et longtemps. Je n’avais moi-même aucune idée du nombre de jour ou de mois que j’étais resté enfermé dans cette cellule.

Je la serrai contre moi, mes lèvres perdues dans ses cheveux, mais les yeux défiant la caméra de surveillance dans un coin de ma cellule.

J’embrassai doucement son front, détournant finalement le regard pour me concentrer sur mon amour dont je ressentais que je devais l’avoir fait souffrir bien plus que le SPN ne m’avait fait souffrir durant tout mon séjour ici.

-Je suis désolé…

Elle s’écarta de moi et je pus voir ses yeux humides se lever vers moi… Je faillis lui dire qu’on avait pas le temps pour ça. Elle me regarda de haut en bas avec une expression de surprise qui me fit sourire. Il était vrai que la première fois qu’elle m’avait vu dans une cellule, le décor était beaucoup moins idyllique.

Elle fit sa constatation tout haut en passant une main fraîche, qui sentait la campagne, comme si elle était retournée faire un tour chez elle, en Ecosse…

-Je…

N’eus pas le temps de répondre parce qu’elle se tendit vers moi pour m’embrasser. Un baiser auquel je répondis avec fougue, même si une partie de moi se disait que c’était vraiment pas le moment, jusqu’à être interrompu par les alarmes qui retentirent.

On aurait pu être déjà loin, si Scarlet n’avait pas été aussi surprise de me voir en un seul morceau, pas mal nourri et sans une seule égratignure si c’était la technologique Stark qu’on m’avait implantée dans le cou.

Mais les agents du SPN avaient été plus vite que les alarmes et quand la cellule s’ouvrit brutalement sur nous à nouveau, ce fut pour qu’on puisse voir un agent foncer sur nous, armé jusqu’aux dents…

Au ralenti.

Je regardai Scarlet, la porte de la cellule, maintenant ouverte et obstruée par l’agent ne pouvait plus être utilisée comme portail puisqu’il aurait fallu la fermer pour la rouvrir… Enfin si j’avais bien compris le système.

Je pris Scarlet par la main.

-On va trouver une autre porte…

Je sentais le sang chaud des agents et cette sensation était amplifiée par l’excitation de ce qui était en train de se passer : Scarlet et moi, on allait royalement damer le pion au SPN.

Je la tirai vers l’extérieur de la cellule où les agents arrivaient au ralenti que ça en était grotesque.

Mais ce que je sentais aussi, plus fort peut-être même que le sang puisque je n’étais pas vraiment affamé, c’était le métal…

Il n’y en avait pas, dans ma cellule… Mais le couloir extérieur en était criblé !

Je m’arrêtai au milieu de l’aile, la main de Scarlet dans la mienne. Face à nous, la porte de sortie de l’aile que Scar pouvait transformer en porte de sortie tout court… Autour de nous, les douze portes des douze autres cellules d’isolement.

-On ne peut pas laisser les autres là.

Je n’avais aucune idée de qui ils étaient, de leurs pouvoirs ou de leurs histoires. Mais s’ils étaient ici, c’était qu’ils étaient surnaturels.

Je lâchai la main de mon amante pour tendre les bras vers les murs latéraux…

Me concentrant assez fort, j’entendis claquer une serrure… puis deux… puis trois… Mais je me fatiguai vite, beaucoup trop vite… Et à 7, plus moyen d’en ouvrir d’autres. Pour l’instant, ces prisonniers étaient encore retenus par le pouvoir de ralentissement de Scarlet.

Mais une fois qu’on aurait passé le portail, tout reprendrait une vitesse normale… Et les agents du SPN n’auraient plus qu’à faire leurs prières. Et les surnaturels, à essayer de sortir du SPIN.

Je forçais pour essayer d’en déverrouiller d’autres. Mais sans succès.

Spoiler:
 




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Porte de sortie [Bobby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Role Play :: Reste du monde :: Amérique :: Le Spin-
Sauter vers: