Real World


Ouvrez grand vos yeux, la réalité est pire que ce que vous craigniez
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sorcière Morrigane, main de la vengeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scarlet Morrigan
avatar

Messages : 1836
Date d'inscription : 07/05/2016
Localisation : swiss

Feuille de personnage
Âge: apparence 27 (1010 ans)
Métier:
Particularité: journal

MessageSujet: Sorcière Morrigane, main de la vengeance   Dim 15 Mai - 20:46


Scarlet Morrigan



Nom: Morrigan
Prénom: Scarlet
Avatar: Elizabeth Olsen
Date de naissance: 01/11/1006 (1010 ans, apparence 26-28)
Origine: Ecossaise, héritière des Tuatha Dé Danann
Orientation sexuelle: Hétéro
Profession: Aucune- riche héritière.
Spécialisation: Sorcière Morrigane, réalise vos désirs de vengeance ou les miens.

Points fortsPoints faibles
Manipulation
des esprits
persuasion, hypnose, lire les sentiments et les désirs. Scarlet peut particulièrement ressentir le désir de vengeance, et ce peu importe la distance.
Lvl 1
Réussite
aléatoire
Il faut de la concentration et surtout de l’expérience pour utiliser ses dons pour la magie. Il suffit qu’elle soit troublée, fatiguée, ou tout autre facteur pouvant faire obstacle pour que ses tours de magie soient perturbés .
Lvl 100
Apparence
Scarlet est une Morrigane, autrefois appelée une Bean Shilt chargée de transmettre des messages ou des signes que les humains ont de tout temps appris à interpréter, elle a donc hérité de la faculté d’adopter diverses apparences animales, dont le corbeau particulièrement qui est l’emblème des Morriganes.
Lvl 1
Effets
indésirables
Des transformations qui échouent, des portails qui ne mènent pas là où et quand elle le voudrait, ou le destin qui se retourne tout simplement contre elle quand elle essaie de jouer avec le temps et les sentiments.
Lvl 100
Création de portails
Scarlet peut créer des portails, en utilisant de préférence des portes déjà existantes, ou en créant des portails invisibles lui permettant d’aller d’un sidh (monde) à un autre, pouvant ainsi voyager instantanément dans le temps et dans l’espace.
Lvl 1
Décalage Temporel
Quand on voyage d’un temps à un autre, d’un monde à un autre, il y a les avantages et les inconvénients. Celui pour Scarlet de perdre toute notion du temps et d’avoir besoin d’un temps d’adaptation pour s’immerger dans le sidh (espace ou temps) où elle voyage. Elle peine à retenir la notion de durée, puisque le temps pour elle n’a pas la même mesure. Une sorte d’effet de désorientation temporel mais passager. Il lui faut donc souvent se renseigner quand elle arrive quelque part, pour savoir où, et quand elle se trouve, en oubliant souvent ce qu’elle a fait la vielle, mais était-ce la veille, ou bien il y a un mois ?
Lvl 100
Manipulation du temps
Scarlet peut ralentir, accélérer ou figer le temps, dans un espace restreint ou plus vaste, mais tout dépend de la réussite de la manipulation.
Lvl 1
Manque de formation
Quand on est née en 1006, il y a forcément un tas de choses qu’on ignore. Si Scarlet a appris à lire et à écrire et peut le faire en plusieurs langues, son éducation de princesse si bâtarde est-elle, connait quelques sérieuses lacunes. Sauf peut-être l’histoire où elle se débrouille assez bien. Mais le reste, surtout à l’époque moderne à laquelle nous vivons, allez lui demander d’utiliser un ordinateur, elle ne saura même pas utiliser une souris. Enfin l’avantage c’est qu’elle apprend vite, quoiqu’elle oublie vite aussi.
Lvl 100
Polyglotte
Il suffit d’un seul mot et Scarlet sait aussitôt parler la langue du sidh dans lequel elle se trouve, parler mais aussi comprendre. Une sorte de traduction instantanée qui fonctionne aussi avec les animaux. Mais sa langue d'origine qu'elle parle en premier, c'est le gaélique, gaélique écossais, ou l'anglais.
Lvl 1
Insensibilité
A force d’avoir été trahie et déçue, à force de lire l’esprit des autres, Scarlet a appris à se forger une solide carapace. Aussi peut-elle se montrer très dure, insensible et indifférente au sort d’autrui. On la trouve égoïste, prompte à juger et à critiquer, mais ce n’est que pour mieux se protéger.
Lvl 100
Description physiqueCaractère
Scarlet est de taille moyenne, taille fine, jolies formes, la peau claire, de longs cheveux qui cascadent dans son dos, bruns aux reflets roux, de grands yeux bleus très expressifs et une bouche mutine souvent soulignée de rouge. Oui le rouge est la couleur préférée de Scarlet, rouge comme la passion. Style vestimentaire d’un autre temps, robes, chapeaux, ou pantalon cavalière, manteau en cuir rouge, et cuissardes. Scarlet est très coquette et met toujours un soin particulier pour sa toilette. Elle adore les jolies choses, et ne portera jamais rien qui ne soit pas élégant ou à son goût. Difficile de cerner la véritable personnalité de Scarlet, tantôt joueuse, capricieuse, sensuelle, enjôleuse, tantôt glaciale, mordante, provocante et brutale. Avide de vengeance assurément, on est très loin de la gentille fée ! Mais sa palette est infinie, pouvant vous jouer la victime innocente, autant que la pauvre jeune femme éplorée.  Scarlet est au fond une jeune femme qui autrefois trop naïve et trop passionnée, est devenue terriblement méfiante et amère devant les hommes et les femmes. Elle ne fera donc preuve d’aucune pitié, à moins que vous ne sachiez trouver la faille à son cœur de glace, la fameuse corde sensible si toutefois elle existe chez Scarlet. Ne tentez donc pas de lui mentir ou de vous jouer d’elle, car sa vengeance sera terrible.
Scarlet aime pourtant les belles choses, la musique, l’art, le chant, lyrique ou rock, opéra ou jazz, traditionnel ou musiques du monde. Elle reste très ouverte à tous les genres et à toutes les activités amusantes et source de plaisir (évitez par contre de lui proposer une partie de pêche, ou de golf !). Mais elle aime tout autant chercher querelle et se battre juste pour le plaisir, assister à un combat, ou se trouver au cœur d’une bataille à laquelle elle prendra plaisir à participer. Oui, Scarlet s’ennuie très vite et reste rarement longtemps en place. Energique, curieuse, elle apprécie entre autre observer l’humanité et s’amuse toujours beaucoup de voir la facilité avec laquelle ils se créent des problèmes.  td>

Histoire

Je suis née en 1006 en plein pendant la fête de Samhuinn, au milieu d’un cercle de pierres.  Samhuinn, ou Samain, fête de transition, du passage d’une année à l’autre, d’une saison à l’autre. Mais surtout la fête où tous les passages vers les autres sidh sont ouverts. Fille d’un roi, roi des Scots, Maol Chaluim mac Choinnich (en anglais : Malcolm II mac Kenneth), mais née hors mariage, je suis donc une bâtarde. De fait si mon père accepta de veiller à mon éducation, je n’eus droit à aucun héritage, ni titre, ni aucune reconnaissance, si ce n’est celle de mes pairs, fées des sidhs et celle de Morrigane qui me légua ses dons, et ses mystérieux pouvoirs transmis par son sang, ainsi que ce nom que je porte en mémoire d’elle.

Mais la révélation de mes pouvoirs n’arriva qu’à ma puberté. En attendant, dès l'instant de ma naissance, une femme me prit sous son aile, voyant cette naissance comme un signe divin. Cette femme, la déesse Morrigane elle-même, me sauva du froid et d'une mort certaine, en m'enlevant des bras de ma mère morte en me mettant au monde. Elle décida de me ramener jusqu'au château de mon père, le roi à qui elle arracha la promesse de prendre grand soin de moi.  Le roi embarrassé par ce cadeau signant sa faute, tint sa promesse, même si au final je fus reléguée aux travaux domestiques. J’aidais ainsi aux tâches ménagères tout en bénéficiant d’une formation, des études d’ordinaire réservées aux filles de grande lignée, comme mes deux demi-sœurs. Pauvres filles déjà promises à peine sorties des jupes de leur mère à d’autres illustres nobliaux voisins afin de consolider des alliances et des territoires. Heureusement, j’échappais à ça. Enfin je le croyais alors.

Je grandis donc dans l’insouciance qui berce l’enfance, protégée des problèmes extérieurs, de cette politique toujours aussi importante pour les scots, loin des batailles, loin du tumulte….Gardant toutefois une belle curiosité pour l’art des armes et du combat. Je n’étais pas vraiment l’enfant sage que mon père aurait espéré, montrant très tôt une belle impertinence et une intelligence qu’il ne savait soumettre. Toujours intéressée par l’art du combat, j’obtins du maître d’arme qu’il m’entraînât en cachette dans les bois derrière le château. En cachette, parce qu’une fille qui se battait, n’était pas du tout admis dans la société Scots. C’est pourquoi il exigea et insista que je gardasse tout cela au secret, car si Dame Birgid l’épouse du roi l’avait appris, ça lui aurait valu de gros problèmes, sans parler de moi.

Puis vint la révélation. Je découvrais en même temps que les changements qui transformaient mon corps de jeune fille en femme, ceux qui s’opéraient grâce aux dons de Morrigane. J’en fis de très surprenantes et dangereuses premières expériences, tout autant que j’expérimentais les choses de l’amour. Je découvrais la magie, d’autres mondes qui ne s’arrêtaient pas seulement à ce que l’on pouvait voir, mais à l’invisible au-delà. Je découvrais la peur de me voir découverte et appris à mieux les maîtriser pour ne pas trahir ma véritable nature qui m’aurait valu aussitôt une condamnation à mort. Au-delà de la magie, il y avait la passion, l’amour que m’inspira aussitôt Sigurd fils des nombreux invités qui venaient au château pour parler politique avec mon père… Politique et mariage, ce que bien sûr, j’ignorais.

Nous nous voyions régulièrement en cachette bien sûr, pour nous faire milles promesses et nous murmurer milles mots d’amour. Il ne voulait pas devenir le nouveau Jarl des Orcades, il me voulait moi ! Et je le lui accordai avec une naïveté pitoyable.
Quand j’appris qu’il avait en fait été promis en mariage à l’une de mes demi-sœurs, Delbáeth, mon cœur se brisa et je jurai de ne plus jamais aimer, pauvre fille qui ne connaissait encore rien des mensonges des hommes.

Mon caractère s’en ressentit. Je n’étais plus la jeune fille aussi douce et avenante que je voulais bien paraître auparavant, et je faisais payer chacune des personnes qui se sentait obligée de relever mon rang de bâtarde. Aussi Dame Birgid intervint auprès de mon père, afin qu’il me trouvât rapidement un époux. Un bon époux qui saurait bien s’occuper de sa bâtarde. Elle parvint donc enfin à se débarrasser de moi.

Mon père me maria à un vieil homme aigri et vicieux qui ne daigna m’épargner aucunement mon jeune âge, pour m’apprendre à sa façon la dure réalité de la vie et ce qu’un homme peut faire subir comme outrage à une femme. Je ne trouvais alors de répit que dans les bras d’un jeune palefrenier qui servait au château de mon époux. Ce dernier me fit lui aussi des promesses, des promesses de fuite, d’avenir à deux, des rêves que nous partagions l’un et l’autre, à ce que je croyais…

Mais l’homme était lâche et quand mon époux le découvrit, ce dernier s’empressa de tout lui raconter, m’accusant de l’avoir forcé, d’avoir utilisé mes pouvoirs sur lui pour en faire un esclave. Je découvris ainsi au-delà de la trahison et de la lâcheté qu’il ne faut jamais confier ses plus précieux secrets, même à celui qu’on croit aimer !  Mon époux me fit donc accuser de sorcellerie. Mais la nuit où les hommes vinrent frapper à ma porte, ils ne trouvèrent rien d’autre qu’une pièce vide et saccagée.
Je venais d’ouvrir ma première porte sur un avenir que j’espérais meilleur.

Aujourd’hui je suis devenue l’Héritière de Morrigane, du clan des Thuatha Dé Danann, investie des pouvoirs de mon aïeule, mon rôle n’a plus grand-chose à voir avec les légendes des Bean Shilt qui étaient de prévenir les familles d’une mort à venir, ou encore à l’instar de mon aïeule, de choisir ceux qui devaient mourir ou ceux qui devenaient des héros, quoique je peux toujours les prévenir et je peux toujours choisir qui va mourir ou non. Aujourd’hui mon rôle est de venger les morts où d’aider ceux qui espèrent la vengeance. Pour m’invoquer, il suffit d’imiter le croassement du corbeau. Alors qui croâ en moi ?
.


_________________


Dernière édition par Scarlet Morrigan le Lun 20 Fév - 14:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardien
avatar

Messages : 1122
Date d'inscription : 05/05/2016

MessageSujet: Re: Sorcière Morrigane, main de la vengeance   Dim 15 Mai - 21:26

Et la meilleure pour la fin! Bienvenue dans ton royaume, Scar!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://real-world.tropfun.net
 
Sorcière Morrigane, main de la vengeance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real World :: Contexte - règles de jeu :: Présentations :: Sorciers-
Sauter vers: